Partager ce Post

À la Une / Politique / Société & Santé

Affaire « faux médicaments » : le député Atao Hinnouho à la porte de la prison

Affaire « faux médicaments » : le député Atao Hinnouho à la porte de la prison

L’accalmie que connait l’affaire Atao ces derniers jours est loin d’être un signe d’abandon du dossier par la justice. L’affaire vient d’être confiée au Procureur de la République pour la suite de la procédure judiciaire . Même si le principal mis en cause, le député Atao est toujours introuvable, ses trois complices arrêtés seront présentés au Procureur et jugés pour « complicité d’exercice illégal en pharmacie ». Et c’est ce qui complique la situation de l’honorable , qui certainement pense avoir déjà sorti d’affaire.

Atao Hinnouho a du souci à se faire si ses complices révèlent toute la vérité à la justice. Il est vrai qu’en tant que député , il bénéficie d’une immunité parlementaire qui le protège. Mais dans le cas échéant il peut se retrouver rapidement dépourvu de cette protection. Le Président Patrice Talon engagé pour la lutte contre la commercialisation illicite des médicaments en République n’aura pas de difficulté à obtenir la levée de l’immunité parlementaire d’Atao Hinnouho. Il suffira pour lui de mettre en branle la majorité parlementaire, qui le soutient dans toutes ses actions.

Pour rappel, l’affaire Atao a connu sa genèse le Jeudi 07 décembre 2017 lors de la visite de la Police Judiciaire au domicile de l’honorable, ceci pour une perquisition. Ce que ce dernier, prétextant de son titre de député a empêché. Mais, le lendemain la Police étant sûr de ce que l’intéressé ,malgré l’interdiction continuait à alimenter le réseau de la vente illicite de médicaments est revenue sur les lieux. Cette fois-ci c’est la bonne, en absence du député et sa famille, la Police à procéder à la perquisition des lieux. Cette opération, qui a duré environ trois jours, a révélé des tonnes de médicaments que l’honorable Atao Hinnouho avait à sa disposition dans de différents entrepôts. Au lendemain de cette découverte, ses avocats sont montés au créneau pour, dans un premier temps, réfuter la thèse de flagrant délit agitée par la Police, mais aussi, pour démontrer avec des documents que leur client n’est pas dans une activité illégale. Cette démonstration se fera certainement dans peu de temps devant la justice, car le boulevard est tracé pour l’interpellation de leur client.

Source: https://beninwebtv.com/2018/01/affaire-faux-medicaments-depute-atao-hinnouho-a-porte-de-prison/

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…