Partager ce Post

À la Une

Agrément des universités privées: les grandes conclusions du rapport

Agrément des universités privées: les grandes conclusions du rapport

Les établissements privés d’enseignement supérieur (Epes) seront bientôt fixés sur leur sort. C’est ce qu’il convient de retenir du compte rendu du conseil des ministres du mardi 06 novembre 2018 qui s’est penché sur les conclusions du rapport présenté par le ministère de tutelle.

Tout est fin près pour la publication des listes officielles des établissements privés d’enseignement supérieur (Epes) agréés et autorisés au titre de l’année académique 2018-2019. Selon le compte rendu du conseil des ministres, le Conseil consultatif national de l’Enseignement supérieur a fini ses travaux dont les conclusions sont subdivisées en quatre (04) points.

« Il a procédé, à travers sa Commission des agréments et des autorisations, à l’étude des agréments à donner aux établissements privés d’enseignement supérieur (Epes). Cette étape est préalable à la publication, a la diligence du Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, des listes annuelles des Epes pour le compte de l’année académique 2018- 2019 ».

Selon le rapport du Conseil consultatif national de l’Enseignement supérieur présenté en conseil des ministres par le ministre de tutelle, il ressort des dossiers soumis à  l’examen de la Commission, les conclusions ci-après :

  • les établissements qui ont reçu l’avis favorable pour l’agrément sollicité, sont provisoirement autorisés à poursuivre leurs activités ;
  • d’autres sont proposés à la fermeture, en application de l’article 21 du décret 2008-818 du 31 décembre 2008, en raison notamment de l’absence de preuve relative à leur fonctionnement ou non, dûment constaté ;
  • d’autres encore sont suspendus et ne peuvent recruter en première année, au titre de la rentrée universitaire 2018-2019 ;
  • enfin, les établissements qui n’ont pas cru devoir présenter leurs dossiers de demande d’agrément alors même que les textes l’exigent, ne peuvent plus y postuler.

Il faut rappeler que depuis près de deux ans, le gouvernement a pris des mesures pour assainir le secteur de l’enseignement supérieur privé. Ainsi, des réformes ont été engagées afin de mettre les établissements dans un processus d’agrément et par la suite d’homologation. A côté des critères d’autorisation et d’agrément auxquels l’Etat veille scrupuleusement, il y a la réforme des examens nationaux de Licence et de Master. Cette dernière permet aux étudiants de faire valider leurs diplômes par l’Etat, en attendant l’homologations des Epes.

Source:https://beninwebtv.com/2018/11/benin-agrement-des-universites-privees-les-grandes-conclusions-du-rapport/

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…