Partager ce Post

Politique / Société & Santé

Après la débacle consternante de Bio TCHANÉ, QUELLES SOLUTIONS À LA SITUATION HOSPITALIÈRE DÉSASTREUSE AU BÉNIN ?

Après la débacle consternante de Bio TCHANÉ, QUELLES SOLUTIONS À LA SITUATION HOSPITALIÈRE DÉSASTREUSE AU BÉNIN ?

Par Landry Vodji

Le vendredi dernier, au sortir d’une concertation entre le collectif des syndicats du secteur de la santé et une délégation du gouvernement conduite par le Ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané, Président du Conseil interministériel de négociations, ce dernier a fait une déclaration, tentant de laisser croire aux populations que les fissures à l’origine de la longue et dure grève étaient recousues. Comme du feu mis à une poudrière, la réaction du Collectif ne s’est pas fait attendre, plus virulente et plus menaçante. En clair, rien n’était arrêté de façon formelle entre les deux parties et la déclaration du Ministre détonnait plutôt comme une stratégie visant à jeter en pâture les syndicalistes aux populations. Bio TCHANÉ, malgré sa trempe et le peu de crédit à lui accordé, s’était grossièrement fourvoyé, et les négociations désormais caduques.

Pourtant, il faudra bien trouver une solution à cette crise qui n’a que trop duré et causé d’innombrables décès. Si la démarche décadente du Ministre sonne comme une incapacité à dégeler la situation, elle démontre tout de même combien est tendu le bras de fer et justement, la nécessité urgente que les deux parties mettent la balle à terre et fassent preuve de bonne foi. Entre autres revendications, les syndicalistes exigent le versement de la moitié des arriérés de primes de risque et de motivation dûs, pendant que le gouvernement n’en propose que le versement du tiers, prétextant de la dure situation économique du pays. Pour ce qui concerne les doléances d’ordre administratif, aucune entente n’est encore trouvée et une rencontre est même prévue pour le 16 novembre prochain à cet effet. Enfin, le gouvernement n’a toujours pas satisfait la demande de rapportage de la décision de création d’une commission de mise en œuvre des réformes dans le secteur, estimant qu’elle va au delà des prérogatives des syndicalistes.

C’est alors fort de quoi, le Ministre Abdoulaye Bio TCHANÉ est allé agiter dans l’opinion publique les 2.469.158.000 fcfa ? Pensait-il pouvoir remonter les populations en prononçant un montant si colossal alors même qu’il n’était pas arrivé à s’entendre avec les grévistes ? Pourquoi pour une situation si urgente et si délicate, il faut encore user de dribble, de roublardise, de tromperie, de ruse, alors que nos compatriotes décèdent en masse et qu’il est plus qu’impérieux de trouver une sortie de crise ?

Mr le Ministre d’État, nous pleurons nos parents, morts pour faits de grève et espérons que nous n’y passerons pas aussi bientôt. Cela vous dit-il quelque chose ?

Source :https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1740657166241788&id=100008925631500

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…