Partager ce Post

Société & Santé

Arnaqués de plus de 50.000€ par des arnaqueurs béninois, ils ont dû vendre leur maison

Arnaqués de plus de 50.000€ par des arnaqueurs béninois, ils ont dû vendre leur maison

Il est 17h. Carmen, 55 ans, rentre du travail avec un dynamisme qui fait pâlir de jalousie!

« Excusez-moi, je suis en retard. Vous savez, les bus, c’est toujours quand on est pressé qu’ils font tous les arrêts», lance-t-elle de sa voix chantante dans un grand éclat de rire. A ses côtés, Mathieu, 61 ans, lui sourit tendrement. Prépensionné du TEC, lui, il les connaît en long et en large les bus ! « Ici, on est chez ma fille  », précise Mathieu. «  Il y a quelques jours, on était chez le fils de Carmen. Nos enfants nous disent de prendre notre temps et sont très compréhensifs.»

Carmen et Mathieu ne nous reçoivent pas chez eux. Pour la simple raison qu’une maison, ils n’en ont plus. Leur vie, c’est désormais dans deux box de garage qu’elle tient. Il y a quelques années, ils ont commis l’erreur de faire confiance à un inconnu, qui se disant banquier au Bénin. « Nous vivions dans une petite maison de Vaux-sous-Chevremont (Chaudfontaine), où des travaux étaient prévus. Pour cela, nous avions contracté un emprunt. Mais nous avons eu des ennuis financiers et honorer notre crédit était devenu impossible.  » Les dettes s’accumulent et plonge le couple dans une grande détresse financière. Pour tenter de garder la tête hors de l’eau, Carmen et Mathieu souhaitent contracter un nouveau crédit, afin de regrouper avant de rembourser leurs dettes en un seul et même emprunt. « Mais nous étions interdits bancaires car nous n’avions plus payé notre crédit pendant un certain temps. »

Pris à la gorge, le couple reçoit alors un email d’un homme qui se dit « banquier » au Benin. Ce dernier, qui se fait (faussement) appeler Philippe Diamont, propose un crédit à un taux de 2%, défiant toute concurrence. Carmen et son mari acceptent.

Des petits montants

Grave erreur : la machine est lancée. Rapidement, le banquier va demander des sommes d’argent destinées à couvrir des frais. Des montant qui ne sont jamais très élevés mais qui, mis bout à bout, ont constitué un joli pactole. « On a versé 80 euros, 100 euros, 200 euros, etc. Ce n’était jamais très important mais nous l’avons fait de très nombreuses fois. Les raisons invoquées étaient variées : ouverture de dossier, assurance, taux de change, etc. Tout ceci, via Western Union. Cet argent provenait de notre salaire. L’entièreté de notre pécule y passait, ce qui empirait une situation fort compliquée…»

Cinq prêts différents!

Pendant plusieurs années, Carmen et Mathieu vont en fait être les vrais banquiers de cette histoire, bien malgré eux. « Au total, nous avons contracté cinq prêts différents. Parfois, on suspectait quelque chose d’anormal, mais quand on leur faisait part de nos doutes, ils avaient toujours une pièce à mettre dans le trou. Et puis, la rapidité avec laquelle ils répondaient à nos emails et nos coups de téléphone était plutôt rassurante. »

La descente aux enfers du couple prend fin quand, lors d’un énième versement par Western Union, on leur indique que les transactions vers le Bénin sont désormais interdites. Mais le mal était fait : le couple avait envoyé plus de 50.000 euros aux escrocs! En janvier, la maison de Vaux-sous-Chevremont a été vendue pour 63000 euros (elle en valait 120.000 !) en vente publique, et il reste encore plus de 30.000 euros de dettes à apurer. « J’étais propriétaire de cette maison depuis 24 ans», explique Carmen. « Ma fille de 23 ans et mon fils de 31 ans y ont grandi. Nous avions beaucoup de souvenirs là-bas. » Sa gorge se noue. Toujours à ses côtés, Mathieu se veut rassurant. « On va repartir du bon pied, à zéro, mais ça va aller. Ça ne peut qu’aller mieux. »

Leur vie maintenant: ils logent chez leurs enfants

JEUDI, JUILLET 27, 2017 – 19:32

Pendant ces longues années de descente aux enfers, personne, dans l’entourage de Carmen et Mathieu, n’a alerté le couple sur la machination dont ils étaient victimes. Et pour cause, personne n’était vraiment au courant. « Nos enfants l’ont découvert petit à petit, quand ils ont vu qu’on envoyait des petits montants régulièrement vers le Bénin. Ils se demandaient ce qu’on faisait. Je pense qu’ils ont compris la gravité de la situation quand on leur a expliqué qu’on allait devoir déménager », explique Carmen.

Pendant quelque temps, les deux enfants de Carmen – issus d’une première union et qui ont grandi dans la maison de Vaux – ont battu froid. «  Pendant un certain temps, le dialogue a été compliqué, ils ont même passé un Noël chez mon frère. Maintenant, nous sommes soutenus par nos enfants. Pour preuve, nous vivons pour l’instant chez les uns et les autres à tour de rôle, en attendant de trouver un logement. A chaque fois, nous avons une petite chambre où nous installer, nous ne devons pas dormir sur le canapé. Nous avions retrouvé un appartement mais, faute de pouvoir honorer les mensualités, nous avons récemment été expulsés…  »

Un logement est actuellement l’urgence du couple. Sans ça, Mathieu ne pourra pas recevoir sa pension, et Carmen ignore si elle pourra percevoir son salaire… Une recherche qui s’annonce compliquée! «Nous pouvons mettre 700 euros de loyer maximum mais nous cherchons dans la région de Vaux-sous-Chèvrement.  » Carmen, qui utilise uniquement les transports en commun, y travaille. «  On garde le moral, on n’a pas le choix. A notre âge, on doit absolument s’en sortir.  »

Si les enfants de Carmen ont pardonné à leur maman et leur beau-père, les frères de la quinquagénaire ont rompu tout contact. Les escrocs béninois ont aussi brisé une famille…

Source : http://liege.lameuse.be/107755/article/2017-07-28/arnaques-de-plus-de-50000eu-ils-ont-du-vendre-leur-maison

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…