Partager ce Post

Politique

Bénin : 2019 ou l’année de tous les enjeux politiques sous le régime Talon ?

Bénin : 2019 ou l’année de tous les enjeux politiques sous le régime Talon ?

Au Bénin, les législatives de 2019 apparaît comme un tournant décisif pour le régime Talon. Pour certains analystes politiques, c’est l’année de tous les enjeux politiques sous le régime du « Nouveau Départ ». Sur la Radio France internationale (Rfi) en avril 2017, le président Talon avait levé un coin de voile sur sa stratégie pour ramener le projet de révision constitutionnelle en 2019 après son rejet le 04 avril 2017 par une minorité parlementaire composée de 23 députés.

« J’attendrai que l’environnement politique, l’environnement institutionnel, la composition des institutions du pays soient plus favorables pour les réformes et à ce moment j’aurai plus d’essence à conduire, à proposer ce que j’estime que c’est beau pour mon pays et me débarrasser des contingences politiciennes », avait déclaré le Chef de l’Etat béninois sur Rfi.

Pour atteindre donc son objectif, le Président Talon a besoin d’une grande majorité parlementaire ou du moins d’une grande adhésion à sa cause. Et pour ça, son régime ne lésine pas sur les moyens pour ressusciter les veilles pratiques politiques qu’il a toujours combattues à une autre époque. Tout se met progressivement donc en place pour 2019.

Mesures sociales, opérations de charme à l’égard des populations et des politiques acquis à la cause du « Nouveau Départ », intimidation des politiques hostiles aux actions du Chef de l’Etat, descentes de ministres, des directeurs généraux des structures d’Etat et députés se réclamant de la mouvance dans les hameaux du pays pour des missions de vulgarisation du programme d’action du gouvernement, etc., le régime Talon n’entend pas rater l’occasion des législatives de 2019 pour asseoir la machine de révision de la constitution du 11 février 1990.

« Il est plus qu’étonnant aujourd’hui de voir les ministres du gouvernement Talon et des députés qui se réclament de la mouvance Talon organisés des meetings pour vulgariser le PAG (Programme d’Action du Gouvernement – ndlr). Venant de ce régime, c’est tout simplement hallucinant » s’est indigné Boris Firmin Kokou, citoyen béninois habitant Cotonou.

Mais en dépit de l’indignation des citoyens de la trempe de Boris et des critiques de ceux qui évaluent le régime Talon sur la base de ses promesses électorales, le président Talon nourrit toujours le rêve d’imposer son idéal politique aux béninois. « Je n’ai plus les yeux rivés sur le chrono mais je tiens à ce qui est pour moi un idéal » avait-il laissé entendre lors de son entretien avec Alain Foka sur Rfi.

Dispersée, désorganisée et contraint à se ranger, l’opposition béninoise peine à prendre ses marques face au régime de celui qu’on surnomme « le compétiteur né ». Dans une confidence un chef de parti politique a affirmé que le régime Talon a affamé la classe politique qui lui résiste pour l’obligé à se rendre.

Même si pour l’ancien ministre délégué à la défense nationale, Candide Azannaï, Machiavel n’est pas machiavélique, la politique au Bénin s’apparente bien comme une jungle où le plus fort brise le plus faible sous le regard complaisant d’un peuple animé d’une passivité béate.

Source: beninwebtv.com

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…