Partager ce Post

Politique

Bénin-Affaire Léhady Soglo: les clarifications du gouvernement

Bénin-Affaire Léhady Soglo: les clarifications du gouvernement

Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Me Joseph Djogbénou, suite à la polémique qui enfle sur ce qu’il convient d’appeler désormais affaire Léhady Soglo, était il y a quelques instants face à la presse. Face aux hommes des médias, le « monsieur justice » du gouvernement du président Talon a donné la position la position du pouvoir et apporté certaines clarifications sur cette affaire qui depuis 24 heures fait couler beaucoup d’encre et de salives. Lire ci-dessous, l’intervention du Garde des Sceaux.

« C’est la première fois depuis 15 mois que j’ai décidé de me prononcer sur des informations, sur une affaire du genre. Depuis hier est commenté dans l’opinion une situation sur l’ouverture d’une enquête judiciaire qui s’est traduite par la perquisition du domicile de Lehady SOGLO. Aucune autorité de la chaîne judiciaire ou gouvernementale n’a donné un ordre pour arrêter qui que ce soi. Ce n’est aucunement sur la suite de la procédure administrative qui a débouché sur la suspension du maire Lehady SOGLO et je ne me prononcerai pas sur ça avant le compte rendu fait au gouvernement par le ministre de la décentralisation. Il s’agit de rappeler quelques éléments de faits. Autre élément, c’est la volonté réitérée du maire Lehady de quitter le territoire national. Il est revenu après audit des services du ministère de l’économie et des finances, le constat d’une incinération des souches de tickets et de la dissipation des pièces comptables.

Le maire a écrit au préfet soit disant quitter le Bénin pour la Suisse ce vendredi 28 juillet 2017, ce que le préfet a récusé. Lorsque l’enquête est ouverte, l’officier enquêteur peut entrer dans un domicile, faire des saisis et tout ceci dans la limite des prescriptions du code de procédure pénale. Il s’agit d’une procédure d’enquête policière qui a amené les éléments de la police à perquisitionner le domicile du maire. Tout s’est fait selon le code de procédure pénal actuel, celui en vigueur. Selon le code de procédure il y a 4 types de mandat et le mandat de perquisition n’a jamais existé dans notre code pénale, dans ce cas précis, l’officier enquêteur n’a donc pas besoin d’un mandat.

Des obstructions à la libre enquête ont été observées dans ce dossier et à l’arrivée la personne concernée à savoir Lehady SOGLO n’a pu être retrouvé à son domicile. Le Maire de Porto Novo a été interpellé la semaine dernière. On n’a pas vu un père, une mère et autres venus prendre sa défense. Nous allons lire ensemble le code procédure pénale. La perquisition devrait avoir lieu aussi bien au domicile de Lehady SOGLO qu’à la mairie de Cotonou. En définitive, Lehady SOGLO s’est soustrait de son domicile et reste introuvable à cette heure. Le problème ce n’est pas le faite que le maire ait voulu célébrer la fête de l’indépendance hors de Cotonou.

Lehady est suspendu et n’est pas encore un ancien maire. Le préfet pourra donner plus d’explications et le ministre de la décentralisation fera le compte rendu au gouvernement qui appréciera. Nous ne pouvons pas nous prononcer sur la procédure à l’étape actuelle des choses. Donc retenons que le gouvernement n’est pas encore saisi. Nous devons nous poser la question de savoir si des personnes sont coupables de faits avérés, ne devront ils pas répondre devant l’autorité ? Faut il considérer que l’autorité qui le fait est dans une position d’acharnement ? De toutes les façons le code de procédure pénale est là et les juges feront leur travail. Nous souffrons dans notre pays de ne pas avoir des cours de compte véritables mais n’ajoutons pas d’autres difficultés à ceux qui sont sensées auditer.

Comment peut on créer une commission le 18 Avril 2016 pour incinérer des souches de tickets et des pièces comptables qui relèvent de 2013-2014 ? La durée d’archivage est de 10 ans. Or les documents ont été incinérés après seulement 3 ans d’existence soit de 2013 à 2016. Je rappelle que l’obstruction à une enquête est aussi un délit puni par le code pénal. En clair il n’a jamais été question d’arrêter Le maire Lehady SOGLO et nous déplorons l’amalgame créé par certaines personnes depuis hier. Il s’agit d’une perquisition et dans ce cas l’officier enquêteur n’a pas besoin d’un mandat. Nous dénonçons vivement le faite que certaines personnes pas des moindres ont ventilé dans l’opinion que Lehady SOGLO voulait être arrêté, c’est faux! La loi est elle devenue applicable pour certains et non pour d’autres ? La justice béninoise fera son travail. Je vous remercie. »

Source: www.banouto.info

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…