Partager ce Post

Economie & Finance / Société & Santé

Bénin: des agriculteurs à l’école des technologies agricoles chinoises

Bénin: des agriculteurs à l’école des technologies agricoles chinoises

Une centaine d’agriculteurs des départements du sud et du centre du Bénin, participent depuis mercredi au centre pilote agricole sino-béninois, à Sèmè-kpodji, au sud-est de Cotonou, capitale économique béninoise, à l’édition 2017 de la formation sur les techniques agricoles de la Chine.

Organisée conjointement par le ministère chinois du Commerce, le Centre pilote de techniques agricoles chinoises au Bénin et le ministère béninois de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, cette formation vise à mettre l’accent sur les technologies de gestion des centres de démonstrations agricoles.

« Cette formation qui durera dix jours, au profit des maraîchers, des agriculteurs, des aviculteurs et cadres de l’encadrement technique des producteurs béninois, nous permettra de cerner tous les aspects du système de vulgarisation des technologies agricoles chinoises, en particulier, la gestion de la production du maïs, la culture des légumes et de la gestion des élevages de poules pondeuses », a souligné Wang Rui, représentante du ministère chinois du Commerce.

Outre cette formation sur les technologies agricoles chinoises, a-t-elle poursuivi, les enseignements qui seront dispensés par les experts chinois dépêchés à Sèmè-Kpodji, seront également axés sur la culture traditionnelle de la Chine, la culture alimentaire et le développement agricole.

En effet, a-t-elle souligné, l’agriculture béninoise étant essentiellement pluviale et ne pouvant pas résister aux aléas climatiques, a nécessairement besoin des techniques d’irrigation.

Elle a affirmé que les techniques agricoles chinoises, qui ont permis à la Chine, un pays en voie de développement et de tradition agricole, de nourrir plus de 20% de la population mondiale en utilisant moins de 7% de surfaces cultivées de la Planète, permettront aux agriculteurs béninois d’accroitre leurs revenues et d’améliorer la productivité agricole.

Pour le chef du service de formation opérationnelle et entrepreneuriale du ministère béninois de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Léopold Biaou, les technologies agricoles chinoises expérimentées au Bénin, sur le maïs et les cultures maraîchères, ont permis d’augmenter le rendement du maïs de 1 à plus de 5 tonnes sur l’hectare, soit une amélioration nette par rapport au niveau de dix Communes dans les départements de l’Ouémé et du Plateau (au Sud-Est du Bénin).

Depuis le rétablissement de la coopération sino-béninoise, en décembre 1972, le gouvernement chinois s’est attaché à la coopération agricole entre le Bénin et la Chine à travers l’implantation de la société de fabrication du sucre « SUCOBE à Savè » ; de la compagnie béninoise de textile à Lokossa et enfin, le Centre pilote agricole sino-béninois de Sèmè-kpodji.

Source: french.china.org.cn

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…