Partager ce Post

News

Bénin : D’UN « ÉTAT VOYOU » À UN « ÉTAT BRIGAND » ?

Pour n’avoir pas exécuté la décision rendue par la Cour Commune de Justice et d’Arbitrage (CCJA) dans une affaire où il était le requérant, le régime de Boni YAYI a fait l’objet de vives railleries de la part de Patrice TALON alors candidat à la présidentielle de 2016, lors du mémorable face à face avec son challenger Lionel ZINSOU. « Un Etat qui ne respecte pas les décisions de justice est un Etat voyou ! » lui avait-il jeté à la figure, paraissant alors le bon démocrate très respectueux des lois et décisions de justice, avec la promesse ferme de corriger le tir une fois Président.

Mais devenu chef de l’État depuis le 6 avril 2016, les innombrables violations flagrantes de la Constitution ont semblé être la prédilection de son régime. Qui ne se souvient pas des nombreuses alertes sur tous les médias, de la société civile et des citoyens, même de ses soutiens, pour sauvegarder l’image de l’institution qu’il incarne ? Mais un peu comme  »le chien aboie, la caravane passe », rien n’y fit, jusqu’à ce que la Cour DJOGBÉNOU s’installe pour remettre en cause des décisions attestées sans recours. On en était là quand un rebondissement dans « l’affaire dite des 18Kg de cocaïne pure » vint défier toutes les attentes ; un dossier qui avait déjà connu un verdict, soit la relaxe pure et simple des accusés, a été happé dans son exécution par une Cour d’exception (CRIET) accouchée dans la foulée par une loi, alors même que le dossier était déjà devant la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) sur plainte de l’accusé principal, Sébastien AJAVON. Surprenant rebondissement : la CRIET condamne à 20 ans de prison Sébastien AJAVON ; une audience à laquelle ont été interdits d’exercice de leur vocation, les avocats des accusés. Alors, saisie à nouveau pour violation de ses droits, une décision de la CADHP a été rendue en faveur de Sébastien AJAVON le 7 décembre dernier après parole donnée aux avocats défendeurs de l’État, Cyrille DJIKUI, Vlavonou KPONOU, Charles BADOU : SUSPENSION DE L’EXÉCUTION DU JUGEMENT DE LA CRIET !

Le Bénin déjà fiché « ÉTAT VOYOU », va t-il désobéir à l’injonction de la CADHP pour se révéler « ÉTAT BRIGAND » ? C’est la question qui est au bout de toutes les lèvres à présent, dans la vive attente d’un comportement exemplaire pour un pays qui a déjà assez de difficultés à drainer des investisseurs étrangers. Patrice TALON tient là, la meilleure opportunité de laver l’honneur déjà entaché du Bénin.

Source: Page facebook de Landry VODJI

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…