Partager ce Post

Société & Santé

Bénin – Incident au Camp militaire de Kandi : et si le « Tofâ » 2018 avait raison ?

Bénin – Incident au Camp militaire de Kandi : et si le « Tofâ » 2018 avait raison ?

L’armée béninoise était en alerte maximale ce 1er janvier 2018. Et pour cause, le Commandant adjoint du 7ème Bataillon interarmé du camp militaire de Kandi, Désiré Azatassou a séquestré, avec l’aide de quatre (04) autres soldats, son supérieur hiérarchique, le Commandant Vincent Tomety pour une affaire de primes impayées. Cette situation qui est une première dans l’armée béninoise aurait été prédite par le « Tofâ » 2018.

En effet, reçu dans l’émission « Ici et ailleurs » de la chaîne de télévision privée Sikka Tv, le prête du « Fâ » (science divinatoire), le professeur David Koffi Aza a fait savoir que le « Tofâ » 2018 a révélé des choses inquiétantes sur l’armée béninoise. « Ceux qui sont sous ordres – je ne pourrai pas spécifier qu’il s’agit de la police, de la gendarmerie ou des militaires – je parle de ceux qui manipulent les armes à feu ; ils ruminent la colère » avait-il prévenu.

Ridiculisées par les incultes du « Fâ », ces révélations du « Tofâ » 2018 avaient été vivement contestées par certains prêtes de « Fâ » qui ne se sont pas sentis impliquer dans le cérémonial du « Tofâ ». Mais face à l’actualité, on est bien tenté de prêter plus d’attention aux révélations du « Tofâ », qui dans un passé récent (en 2015) avait dressé, sans se tromper, le portrait de celui qui allait succéder à Boni Yayi à la tête du Bénin en 2016.

À en croire le professeur David Koffi Aza, les prêtes du « Fâ », eu égard des révélations du « Tofâ » 2018, avaient lancé un appel au haut commandement militaire pour leur demander de discipliner, d’écouter et d’apaiser la troupe sinon celle-ci va se retourner contre eux-mêmes. Une démarche que semble avoir entrepris le Chef de l’État Patrice Talon.

En effet, le 31 décembre 2017, quelques heures avant l’incident du camp militaire de Kandi, le Chef de l’État s’est entretenu avec la hiérarchie militaire au palais de la Présidence. En sa qualité de chef suprême des armées, Patrice Talon a semblé comprendre, au cours de cette rencontre, les frustrations dans le rang des hommes en uniformes et aurait promis corriger le tir en 2018.

Source: https://beninwebtv.com/2018/01/benin-incident-camp-militaire-de-kandi-tofa-2018-avait-raison/

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…