Partager ce Post

Politique

Bénin: la famille Soglo face à une épreuve des nerfs demain

Bénin: la famille Soglo  face à une épreuve des nerfs demain

La famille Soglo n’est pas au bout des péripéties qui ont élu domicile en leur sein depuis l’avènement du régime du “Nouveau Départ”. En effet, cette famille solidairement doit traverser une nouvelle épreuve dans la journée du Jeudi 21 Septembre 2017. Une véritable épreuve des nerfs qui, si par malheur tournait en leur défaveur sera le coup de grâce final pour cette famille qui a connu des moments de gloire depuis l’avènement au pouvoir du président Patrice Talon.

Engagée dans une lutte politico-judiciaire depuis plusieurs mois contre des anciens compagnons politiques décidés à leur arracher le parti de la Renaissance du Bénin qui,  selon leur dire est un patrimoine national et non un instrument au service d’une famille, la famille Soglo sera fixé ce Jeudi 21 Septembre sur le sort  qui lui est réservé.

Plusieurs fois rejeté, le juge du tribunal de première instance de première classe de Cotonou, prononcera demain son verdict sur la crise politique qui secoue le parti de la Renaissance du Bénin. Une décision très attendue par les deux camps antagonistes et qui rendra la journée de demain très longue aux “SOGLO”.

Les différends soumis à la lumière de la justice:

La décision de justice qui sera rendue demain portera sur le fonds de la crise qui divise l’ancien maire de la Commune de Cotonou, Léhady Vinangnon Soglo  et le nouveau bureau élu lors de l’assise de Sun City Hôtel et présidé par Abraham Zinzindohoué, ancien homme de confiance et avocat personnel de la famille Soglo.

Ainsi, la décision attendue de la justice ce Jeudi 21 Septembre 2017 portera sur les points ci-après:

  • Les dissidents sont-ils habilités à organiser un congrès du parti?
  • Peuvent-ils exclure le président au cours dudit congrès?
  • Les décisions issues du congrès de Sun City sont-elle légales?

Il faut dire que le débat était houleux lors de l’audience du 31 Juillet dernier et le choc des arguments contradictoires était au rendez-vous. Pour le collège d’avocats du camp du président déchu présidé par Me Robert Dossou, la convocation du congrès du parti de la Renaissance du Bénin eu égard aux textes du parti est de la compétence exclusive du président légalement élu; c’est à dire le président Léhady Soglo.

Les conseil de l’ancien Maire Léhady Soglo fondent leur argument sur l’article 51 des statuts du parti. Ils estiment que les frondeurs ne sont pas fonder à convoquer un congrès extraordinaire. Ils relèvent par ailleurs que le président du parti a été exclu alors qu’il n’a même pas été entendu. Ils exigent donc l’annulation de tous les actes pris par les membres réformistes du bureau politique.

Balayant du revers de la main tous ces arguments, les conseils de la parti adverse(camp Abraham Zinzindohoué) pensent plutôt qu’il y a deux voies indiquées pour convoquer le congrès du parti. A les suivre dans leur développement, le congrès peut être convoqué par le président du parti mais en cas de difficulté pour le président à convoquer le congrès, 2/3 des membres du bureau exécutif national peuvent convoquer le congrès. Ils ont même décelé une contradiction entre une disposition des statuts et un article du règlement intérieur; notamment les dispositions de l’art 26 des statuts du parti et l’art 17 du règlement intérieur.

Les échanges entre les deux camps devenus houleux seront suspendus par une intervention de Me Robert Dossou qui soulève un défaut de sincérité dans la communication des pièces dont dispose la partie adverse. Sur le coup, le juge a décidé de suspendre la séance pour permettre aux conseils du camp Zinzindohoué de présenter ses pièces pour le 07 Août afin que le dossier soit vidé le 21 Septembre 2017.

Une décision judiciaire en faveur du camp Zinzindohoué signerait-elle la mort politique des Soglo?

La famille Soglo ne partage pas la rumeur faisant état de ce qu’elle serait politiquement finie. En effet au retour d’un voyage effectué à Paris, le fils cadet du couple Nicéphore et Rosine Soglo a signifié à ceux qui veulent bien l’entendre que la famille Soglo se relèverait de ses épreuves actuelles. “La famille Soglo aime le Bénin…Nous avons un genou à terre mais nous allons nous relever. grâce à vous” a martelé Ganiou Soglo devant des militants surexcités.

Un espoir qui risque d’être bien rangé si par extraordinaire la famille Soglo perd son procès demain. Une décision en faveur du camp du président Abraham Zinzindohoué sonnera la glas qui en l’espace de quelque mois a perdu la Mairie de Cotonou (une chasse gardée), éclaboussée par une affaire d’avantages indûment bénéficié depuis des années et la perte du parti qui se confond à la famille.

Une série d’épreuve dont cette famille aura du mal à se relever et qui marquera à coup sûr leur mort politique.

Source :https://beninwebtv.com/2017/09/benin-famille-soglo-face-epreuve-nerfs-demain/

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…