Partager ce Post

Politique

Bénin : Le grand cercle des opprimés politiques sous la rupture

Bénin : Le grand cercle des opprimés politiques sous la rupture

La classe politique au Bénin est en pleine ébullition depuis quelques mois. Des partis politiques disloqués, des maires destitués, des acteurs politiques persécutés et bien d’autres actes ne garantissant pas une bonne santé à la démocratie de ce pays que beaucoup d’autres envient sur le continent africain. Se faisant, ces acteurs sont mécontents voire remontés contre le régime Talon.

Le cercle des mécontents du régime de Patrice Talon s’élargit avec le temps. Porté au pouvoir  sur la base d’un discours de rupture et d’espérance ayant permis aux électeurs de le choisir à plus de 65%, l’actuel locataire du Palais de la Marina entend « en découdre » avec les acteurs politiques qui ne s’inscrivent pas dans sa dynamique et qui ne sont pas en phase avec ses idéaux et sa politique de gouvernance.

Le top a été donné, il y a quelques mois, avec la destitution tous azimuts des maires n’ayant pas supporté le candidat Talon lors de la présidentielle de mars 2016. Ensuite, s’en est suivi le cas des maires hostiles à sa gouvernance.

Alors que la série de destitutions des maires n’est pas à son dernier épisode, les grandes formations politiques que d’aucuns qualifient d’ailleurs de partis traditionnels, ont été l’objet de « manipulation politique » et de machinations qui les ont finalement conduit à de la dislocation, l’implosion et l’éclatement total.

Que cela soit du camp des maires déchus ou des responsables des partis politiques disloqués, les « victimes » accusent officiellement la main de l’exécutif qui se montre déterminé à en finir avec eux.

En ce qui concerne les acteurs politiques, l’exécutif a ouvert le bal avec l’écartement de Sébastien Germain Ajavon, allié politique de l’homme au pouvoir.

Pour donc une affaire de 18kg de cocaïne, le premier contributeur des ressources fiscales a subi les pires récriminations et les pires traitements  de sa vie. Malgré la décision de justice l’innocentant pour défaut de preuve et de délit constitué, l’homme a été « pourchassé » même dans ses entreprises avec des décisions le mettant en difficultés financière et professionnelle. Du coup, il devient l’ennemi N°1 de l’homme à qui il avait pourtant apporté un soutien franc et sincère entre les deux tours de la présidentielle de 2016.

La dissension a été constatée publiquement avec la démission du gouvernement de Candide Azanaï, alors ministre délégué auprès du Président de la République chargé de la défense nationale.

Même si ce dernier n’a pas encore fait des sorties publiques dévoilant les dessous de cette embrouille entre les deux amis d’hier, il n’en demeure pas moins de signaler que l’homme a quand même soutenu que son départ du gouvernement Talon fait suite à une politique de gouvernance qui n’augure aucunement le développement tant souhaité au Bénin.

Le cercle s’est beaucoup plus élargi avec les maires Sévérin Adjovi destitué dans des conditions aussi floues et Léhady Vinagnon Soglo, suspendu par le ministre en charge de la décentralisation et la gouvernance locale.

En plus de ces acteurs mécontents, on compte également une frange de la population qui se dit d’ailleurs exaspérée par la politique actuelle du régime du nouveau départ.

Ces populations ruminent pour l’instant mais le pire devait être craint quand on sait que la population béninoise  est souvent émotive avec des réactions spontanées.

En conséquence, cette politique de diviser pour mieux régner ne pourra pas favoriser le développement de la nation tant souhaité par les Béninois. Et plus le cercle des mécontents s’élargit, plus la gestion des affaires de la cité sera plus compliquée pour le chantre du nouveau départ, Patrice Talon.

Les échéances électorales s’approchant, d’autres surprises politiques pourraient subvenir avant même le premier rendez-vous électoral prévu pour 2019 avec les législatives.

Source: beninwebtv.com

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…