Partager ce Post

À la Une

Bénin – Législatives de 2019: cafouillage au sein de la mouvance présidentielle

Bénin – Législatives de 2019: cafouillage au sein de la mouvance présidentielle

La mouvance présidentielle est à l’épreuve des guerres de leadership et de logo. Depuis que le Chef de l’Etat a exprimé sa volonté de voir deux blocs autour de lui, au lieu de trois préalablement formés, les choses vont de mal en pire dans le rang de ses disciples. Si le Bloc Progressiste de Bruno Amoussou s’est formé sans tapage, le deuxième qui rassemble le PRD, le B.E.R, l’UND et la « Dynamique Unitaire » rencontres de sérieux problèmes de cohésion.

La formation d’un deuxième bloc politique au sein de la mouvance fait objet de vives tensions. Chacun tire le drap de son côté et n’est pas prêt à voir disparaître sa formation politique. En tous cas, le Parti du Renouveau Démocratique (PRD) est clair et intransigeant sur la question. Dans un communiqué de presse, les responsables du PRD ont rappelé que l’un des principes qui motive leur accord pour la création d’un Bloc est le maintien de leur logo dans la conception du celui du parti en gestation.

Même si dans le cercle restreint formé par les représentants des différents partis, la condition du PRD semble être acceptée, ce n’est pas le cas dans le rang des militants à la base, qui ont commencé à donner de la voix. Au niveau de l’alliance ABT par exemple, les militants ne comprennent pas pourquoi leur formation politique devrait faire profil bas, alors que le PRD s’impose et semble se tailler la part du lion. A l’occasion d’une séance tenue le 22 septembre, ceux-ci ont demandé à leur leader de s’éloigner du Bloc en gestation, si les choses devraient rester telles.

Pour rassurer les militants à la base, chaque parti politique use de communiqués de presse. Le message est presque pareil dans tous les camps, rassurer les militants et réaffirmer son soutien au président de la République. En réalité, ce tapage médiatique vient camoufler le cafouillage qui règne au sein de la mouvance, notamment au niveau du deuxième bloc qui peine à sortir de l’eau.

Le cafouillage est aussi remarquable, au point où certaines personnalités politiques proches du Chef de l’Etat on commencé à tirer sur la sonnette d’alarme. C’est le cas de l’un des conseillers du Président de la République, qui dans une analyse a exposé les risques de cette guerre interne. Il a invité les différents acteurs à se comprendre, car le temps n’est pas aux querelles intestines, mais plutôt à la définition des stratégies pour une victoire certaine.

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…