Partager ce Post

À la Une

Bénin – Procès Icc-Services: une victime en larmes raconte son malheur à la Cour

Bénin – Procès Icc-Services: une victime en larmes raconte son malheur à la Cour

Dans le cadre du Procès Icc-Services en cours devant la Cour de Répression des Infractions Economiques et d Terrorisme (CRIET), certaines victimes ont été invitées à déposer. Ainsi, pour le compte de la journée du vendredi 25 janvier 2019, dame Cécile Gakpé , victime , a été écoutée par la Cour. 

Invitée à la barre, elle décline son identité et précise qu’elle ne s’exprime pas correctement en français. Après ses premiers mots, la Cour l’invitée à faire sa déposition. A peine les premiers mots ont-ils-été prononcés que dame  Cécile Gakpé  fonde en larmes. Visiblement, les conséquences de cette crise sont restées intactes dans la mémoire de la victime. Pour lui permettre de faire en toute quiétude sa déposition, le président l’a invitée à se calmer.

Après quelques seconde de pause, Cécile Gakpé revient à la charge et raconte sa mésaventure avec la structure de placement de fonds. Déjà secouée par la guerre survenue en Côte – d’Ivoire, elle se retrouve au Bénin dans l’espoir de reconstruire sa vie, mais c’était sans compter avec la crise Icc-Services. A l’en croire, elle s’était lancée dans le commerce à son arrivée au Bénin, et ayant entendu parler de Icc-Services, elle s’était résolue à y placer ses bénéfices. Selon ses déclarations, elle a d’abord placé une somme de 300 mille qui a généré un intérêt  de 120 mille après trois mois.

Après cette première opération réussie, elle décide de déplacer son dépôt vers l’agence Icc-Services de Calavi. Et ce sera le début de sa mésaventure. En effet, elle s’est rendue un jour dans l’agence de Calavi dans l’optique de retirer ce qui lui revient de droit, mais et sa surprise fut grande : « Quelques temps après, je suis retournée à l’agence pour retirer mes intérêts, j’ai vu un grand monde de clients. Ils criaient, se lamentaient et quand j’ai cherché à savoir ce qui n’allait pas, j’ai compris que je venais de perdre tout mon dépôt. J’étais tombée en syncope. Je n’ai pas une souvenance du montant exacte, mais j’ai perdu environ 4 millions. Ce scandale a ruiné ma vie, moi qui était entre Cotonou et Abidjan dans le cadre de mon commerce, aujourd’hui je traîne dans les rues avec des friperies », a confié Cécile Gakpé , visiblement abattue.

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…