Partager ce Post

Afrique Actualités / Politique

Burkina Faso: Le président Kaboré juge le bilan de son début de mandat «positif» et invite l’opposition à ne pas tomber dans la critique facile

Kaboré juge le bilan de son début de mandat «positif»

Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a jugé le bilan de ses 18 mois passés à la tête du positif, invitant l’opposition qui a jugé sonbilan Rechercher bilan de « d’année perdue » d ne pas tomber dans la ‘’critique facile’’.

«Je considère que les dix-huit mois passés à la tête du pays sont positifs. La démocratie avance, la liberté de presse, la liberté d’expression sont des réalités au Burkina Faso », a déclaré le président Kaboré dans un entretien accordé au quotidien d’Etat Sidwaya.

Cependant, a nuancé le chef de l’Etat, «il y a quand même un bémol sur le plan de la culture démocratique, au regard de l’incivisme, au regard du fait que des citoyens pensent parfois qu’ils peuvent agir en dehors des lois de la République ».

« Nous devons travailler à résoudre ces questions, tant du point de vue de la sanction que du point de vue de la sensibilisation. La démocratie est un travail de longue haleine. Une autre préoccupation importante du moment est celle relative à la réconciliation nationale.

C’est une préoccupation centrale de tous les Burkinabè. Notre pays a connu des périodes difficiles. Il faut trouver une formule pour solder les comptes et avancer », a-t-il poursuivi.

‘’il y a un travail qui est engagé au niveau de la justice et qui va aboutir au dénouement de ces questions-là. Notre souhait est que le plus rapidement possible, justice soit rendue pour que les Burkinabè puissent se pardonner, envisager l’avenir avec sérénité et ne pas se polariser sur des questions dont certaines remontent parfois à 30 ans et qui empoisonnent l’atmosphère et constituent un blocage à l’unité des filles et fils du Burkina Faso’’, a indiqué le président Kaboré.

Pour le président Kaboré, Un pays se construit par l’ensemble de ses fils, invitant les populations à « bannir les raisonnements du genre « c’est vous qui avez dit que vous pouvez, c’est vous qui êtes au gouvernement, débrouillez-vous pour nous faire avancer ».

Réagissant à l’opposition politique qui a critiqué sévèrement son bilan et dénoncé une ‘’gestion chaotique’’, le président du Faso a invité son chef de file à « pas être dans la critique facile, parce que le rôle de l’opposition, c’est aussi la construction du Burkina Faso ».

« C’est trop facile de rester sans action et de passer le temps à dire « là ça ne va pas, là non plus… ». Quelle est son action en termes de propositions pour faire avancer les choses ? J’estime que, pour l’instant, le peuple burkinabè m’a fait confiance en m’élisant et j’assume ma mission vis-à-vis du peuple », a-t-il déclaré.

Selon M. Kaboré, « l’opposition a un rôle de critique. Elle doit également nous pousser à l’action. Si les critiques sont fondées, le gouvernement doit les prendre en compte, parce que comme je l’ai dit, ce qui compte, c’est l’intérêt du pays ».

Source: koaci.com

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…