Partager ce Post

Société & Santé

CADRE DE VIE : QUAND L’INSALUBRITÉ DICTE SA LOI AU MARCHÉ INTERNATIONAL DANTOKPA

CADRE DE VIE : QUAND L’INSALUBRITÉ DICTE SA LOI AU MARCHÉ INTERNATIONAL DANTOKPA

Le civisme n’est visiblement pas la chose la mieux partagée au Marché International Dantokpa de Cotonou. Ce haut lieu d’échange entre vendeurs et acheteurs est en proie à une insalubrité qui ne dit pas son nom. Odeur nauséabonde d’urine, tas d’ordures, eaux souillées versées, sachets contenant de matières fécales jetés… tout y est presque !
Bruno EGOUCHOLA (Stg)
La situation est particulièrement plus criarde dans certaines zones. C’est le cas de la zone de la station Lègba jusqu’aux environs du CEG Dantokpa. Les usagers n’hésitent pas à adopter des comportements très peu recommandables. L’odeur nauséabonde d’urine qui vous y accueille en dit long. En dehors du ‘‘marigot d’urine’’ érigé, les sachets plastiques remplis de matières fécales sont jetés dans la nature ou au mieux des cas dans les caniveaux, au mépris des règles d’hygiène et d’assainissement. Bref, le marché Dantokpa est sale du fait de ses propres usagers comme ils le reconnaissent eux-mêmes. Une vendeuse de divers ayant requis l’anonymat, confirme que ce sont les femmes du marché qui s’adonnent à cette sale œuvre. Selon ses explications, « le matin, elles urinent dans des ‘‘pots’’ qu’elles vident dans le marché le soir en rentrant ». Elle renseigne aussi que quiconque tente un rappel à l’ordre est traité de tous les noms par ces individus dont la propreté n’est pas la première préoccupation.
Pourtant la SOGEMA a joué sa partition en dotant le marché de plusieurs toilettes modernes. « Il existe bel et bien des toilettes dans ce marché » confirme Sikirou Aladé, un usager qui renseigne que pour y accéder il faut débourser 25, 50, 100 ou 200 FCFA selon que l’on désire uriner, aller aux besoins ou se laver. « Au lieu d’aller payer pour se mettre à l’aise, elles préfèrent polluer l’environnement » se désole-t-il.
Visiblement, le tort n’est pas qu’aux bonnes dames. Ces dernières jettent également la pierre dans le jardin des veilleurs de nuit : «Il y a également les gardiens de marché, qui sont à l’image de ces bonnes dames. Chaque matin, on ne fait que nettoyer l’urine avant d’étaler nos marchandises » alerte une revendeuse. Dans ce jeu de ping-pong, il urge que les autorités à divers niveaux tapent du poing sur la table. Il y va de la salubrité du plus grand marché de l’Afrique de l’Ouest.

Source :https://www.lespharaons.com/cadre-de-vie-quand-linsalubrite-dicte-sa-loi-au-marche-international-dantokpa/

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…