Economie & Finance

Le volume des transactions interbancaires de l’UEMOA en hausse

Une hausse de 20,4% du volume des transactions du marché interbancaire de l’UEMOA a été enregistrée au cours du mois de juillet 2018, selon le bulletin mensuel des statistiques de la BCEAO.  Le document indique que « le volume moyen hebdomadaire des opérations interbancaires, toutes maturités confondues, s’est établi à 239,7 milliards en juillet 2018, contre 193,3 milliards en juin 2018, soit une hausse de 24,0%’’.  Le taux moyen pondéré de ces opérations s’élève à 4,60%, contre 4,84% un mois plus tôt, relève la publication qui souligne ‘’sur le marché à une semaine, le volume moyen des opérations a augmenté de 48,0% pour s’établir à 147,9 milliards’’. ‘’Le taux d’intérêt moyen sur ce guichet s’est établi à 4,36%, contre une réalisation de 4,62% le mois précédent.’’  Le bulletin des statis...

Les grilles tarifaires aux postes péage et pesage double au Bénin

Depuis 1er juillet 2018, les grilles des tarifs appliquées aux postes péage et péage/pesage du Bénin ont changé. Un coefficient deux est appliqué aux anciens tarifs auxquels les usagers sont habitués. Cette réforme intervient à la suite de l’homologation jeudi 28 juin 2018 des tarifs de transports routiers, frets et voyageurs, le directeur de Cabinet du ministre des Infrastructures et des transports, Victorien Honvo, a notifié aux responsables d’organisations professionnelles de transporteurs l’entrée en vigueur, comme convenu, 1er juillet, de l’application des nouvelles grilles tarifaires appliquées aux postes de péages et péages/pesages du Bénin. Dimanche, donc, au poste de péage/pesage de Èkpè, les véhicules qui ont l’habitude de payer 150 francs Cfa paient 300 par passage. Les véhicule...

Vincent Bolloré placé en garde à vue pour les concessions portuaires du Togo et de la Guinée

Selon les informations du « Monde », le milliardaire breton est entendu sur les soupçons de corruption pesant sur l’attribution, en 2010, à son groupe de concessions portuaires au Togo et en Guinée. Il aurait sans doute préféré aller pêcher la crevette à Beg-Meil, dans le Finistère, qui l’a vu grandir et où il se trouvait lors de la perquisition du siège de son groupe en avril 2016. Mais deux ans plus tard, ce mardi 24 avril, c’est dans les locaux de la police judiciaire, à Nanterre, où il était convoqué en tant que « mis en cause », que Vincent Bolloré était attendu. Selon les informations du Monde, le milliardaire breton a été placé en garde à vue dans le cadre d’une information judiciaire ouverte notamment pour « corruption d’agents publics étrangers » et portant sur les conditions d’ob...

Boucle ferroviaire : comment Talon a négocié le retrait de Dossou

Le président béninois Patrice Talon a obtenu de son homologue nigérien Mahamadou Issoufou le retrait du groupe Petrolin, dirigé par Samuel Dossou, du projet ferroviaire Cotonou-Parakou-Dosso-Niamey, qui ira à l’entreprise chinoise CRCC. Au terme de plusieurs mois d’âpres négociations, Patrice Talon, le chef de l’État béninois, a réussi à rallier à sa cause Mahamadou Issoufou, son homologue nigérien, à propos du projet de réhabilitation et d’extension du corridor ferroviaire Cotonou-Parakou-Dosso-Niamey. Ce sera finalement China Railway Construction Corporation (CRCC), déjà actif sur le projet de TGV au Nigeria, qui réhabilitera la liaison Cotonou-Parakou (438 km) via la construction de voies ferrées sur l’axe reliant Parakou (nord du Bénin) à Niamey. Ce projet était à l’arrêt depuis ...

Bénin : le gouvernement suspend l’ordre des pharmaciens

Le gouvernement du président Patrice Talon a décidé, en conseil des ministres, mercredi, de suspendre l’ordre des pharmaciens du Bénin. Une mesure qui intervient au lendemain du jugement rendu par le tribunal de première instance de Cotonou condamnant à 4 ans de prison l’ensemble des responsables des sociétés « grossistes » de produits pharmaceutiques dans le pays. L’ordre des pharmaciens du Bénin est suspendu d’activité pour six mois. « Le temps de faire les réformes nécessaires dans le secteur », a déclaré mercredi 14 mars à la presse Joseph Djogbénou, le ministre de la Justice et porte-parole du gouvernement. « L’Ordre n’a pas pu assurer ses missions et l’État a décidé de prendre ses responsabilités. Des éléments probants établissent une complaisance…», a-t-il ajou...

Angola: la fille de l’ex-président Dos Santos accusée de détournement

La fille de l’ex Président Eduardo Dos Santos a nié en bloc toutes les accusations de détournements de fonds du temps où elle était à la tête de la puissante compagnie de pétrole Sonangol. Isabel Dos Santos ne se reconnait pas dans toutes ces accusations de présumés détournements de fonds au sein de de la Sonangol, la compagnie dont elle a été évincée après l’arrivée au pouvoir Président du pays, João Lourenço. Réagissant à cette affaire, l’ex patronne de la compagnie pétrolière a exprimé son indignation et traité le nouveau PDG Carlos Saturnino, de « menteur ». Ce denier a fait savoir, deux jours après sa prise de fonction qu’un transfert suspect d’une valeur de 38 millions de dollars aurait été ordonné par le directeur financier de Sonangol, à une entreprise basée à Dubaï alors qu’...

La nouvelle feuille de route pour la création de la monnaie unique de la CEDEAO approuvée à Accra

Accra, le 20 février 2018. La nouvelle feuille de route pour la mise en œuvre, en 2020, de la monnaie unique de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) préparée sous l’égide de la Commission de l’organisation régionale, a été entérinée par la 2èmeréunion du Comité ministériel de la Task force présidentielle, le 19 février 2018 à Accra, au Ghana. Cette session, qui a regroupé les ministres des Finances de Côte d’Ivoire, du Ghana, du Niger et du Nigeria, ainsi que les gouverneurs des Banques centrales de la CEDEAO, s’est également penchée sur les acquis, les problèmes et les perspectives d’ici à 2020. A l’ouverture des travaux, le président de la Commission de la Cedeao, Marcel de Souza, a plaidé pour que l’Agence monétaire de l’Afrique de l’Ouest (AMAO) joue un r...

Benin: Touché par un redressement fiscal, Sebastien Ajavon veut lancer la riposte

Le président du patronat béninois, l’opérateur économique Sébastien Germain Ajavon à travers ses structures compétentes a rompu le silence face au nébuleux redressement fiscal dont est objet la société Comon S.A. Répondant aux contre vérités publiées dans le quotidien panafricain « Jeunes Afrique », celui qui est appelé le roi des produits congelés au Bénin (référence faite au volume de produits congelés importés de l’extérieur – ndlr) rétablit la vérités des dates et des faits et dénonce l’acharnement d’un adversaire politique sur sa personne. « Le redressement fiscal qui vient d’être confirmé repose sur une erreur monumentale volontaire de l’administration fiscale. N’ayant pu rien retenir contre les sociétés que dirigeait Sébastien Ajavon, l’administration choisit la période de pointe (d...

Bénin – Redressement fiscal: Sébastien Ajavon s’explique enfin!

Les avocats des sociétés de l’opérateur économique béninois, Sébatien Germain Ajavon seront, dans la journée de ce mercredi 21 février 2018, face aux professionnels des médias. Objectif de cette sortie médiatique, exhiber au peuple béninois et au monde entier les documents attestant les démarches administratives menées dans le délai réglementaire quant au redressement qu’ont subi les sociétés Cajaf Comon SA sous le régime Talon. Longtemps attendu sur ce dossier de redressement de 155 milliards de francs CFA, le roi de la volaille, Sébastien Germain Ajavon, pourra s’expliquer par l’entremise de ses avocats afin de donner sa version des faits. Aussi, se prononceront-ils sur le traitement qu’a fait l’hebdomadaire panafricain « Jeune Afrique » concernant le même dossier de redressement fiscal....

Bénin: la brigade économique et financière aux trousses d’anciens DG du Cncb

Le conseil national des chargeurs du Bénin (Cncb) est dans la viseur du gouvernement. Une rumeur persistance de mauvaise gestion et un vent de corruption souffrent depuis un moment sur cette structure sous tutelle du ministère des transports. Pour s’assurer que le vent de corruption n’a pas soufflé sur cette structure d’Etat que la brigade économique et financière (bef) y a déposé sa valide pour écouter certains responsables sur leur gestion. Selon quelques indiscrétions, plusieurs cadres et agents de cette boîte sont déjà soumis aux interrogatoires des éléments de la brigade économique et financière (bef). Deux directeurs généraux seraient également concernés par ces interrogatoires qui se déroulent dans la plus grande discrétion. Pour le moment, personne n’est encore interpellée ou accus...

AFRIMALIN, KERAWA ET LEPORTAIL fusionnent afin de devenir le leader des petites annonces en Afrique francophone

Les plateformes www.afrimalin.com , www.kerawa.com et www.leportail.ci fusionnent pour devenir le N°1 des petites annonces en Afrique francophone. « Afin de devenir le leader du secteur, il nous paraissait naturel de nous associer. Nous avons décidé de fusionner avec Kerawa.com et LePortail.ci qui ont des positions dominantes respectivement au Cameroun et en Cote d’Ivoire. Cela va nous permettre ainsi de dépasser le million de visiteurs mensuels et de passer de 8 à 10 pays couverts» explique Thibault LAUNAY, co-fondateur d’Afrimalin. Nino NJOPKOU, fondateur de Kerawa, à la tête des Opérations du groupe, poursuit: « Cette fusion va nous permettre de créer des synergies, d’accroitre notre efficacité opérationnelle, d’avoir une empreinte plus large, et de toucher plus d’internautes dans plus ...

Bénin : l’administration fiscale confirme les redressements contre Sébastien Ajavon

Depuis le 26 janvier 2018, les trois sociétés de l’homme d’affaires, au cœur d’un vaste trafic d’évasion fiscale, ont reçu une confirmation des redressements fiscaux mis à leurs charges en 2017. Sébastien Ajavon devra payer près de 155 milliards de FCFA. 155 797 277 844 FCFA. C’est la somme infligée par le fisc aux trois sociétés de Sébastien Ajavon (Comon SA, JLR et SCI l’Elite), à la suite de « contrôles sur pièces », effectués sur les exercices 2014, 2015 et 2016 par une équipe de cinq inspecteurs ayant épluché les comptes entre mai et août 2017. L’affaire avait fait grand bruit en 2017 et l’homme d’affaires béninois avait menacé de déférer le dossier devant la justice. Mais avant de ne pouvoir le faire, le code général des impôts du Bénin lui avait imposé d’engager devant une commissio...

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…