Partager ce Post

À la Une

COMMUNIQUE DE PRESSE 18/10/2018 du parti USL

COMMUNIQUE DE PRESSE 18/10/2018  du parti USL

Situation au Bénin – Seconde convocation en justice de
M. Sébastien AJAVON

Le 28 octobre 2016, Monsieur Sébastien AJAVON, président d’honneur du parti politique Union Sociale Libérale et président du Conseil national du patronat béninois, opposant majeur au Président Patrice TALON, a été soudainement mis en cause par le Parquet de Cotonou pour trafic international de drogue en tant que président de la société COMON SA, destinataire d’un container en provenance du Brésil, dans lequel dix-huit kilos de cocaïne auraient prétendument été découverts.
Cette procédure était un coup monté grossier, destiné à évincer Monsieur Sébastien AJAVON du débat public et démocratique.
Monsieur Sébastien AJAVON a été interrogé pendant près de huit jours et renvoyé devant le Tribunal de première instance de première classe de Cotonou. En l’absence de charges sérieuses contre lui, une décision de relaxe est logiquement intervenue, le 4 novembre 2016.
Le 24 septembre 2018, près de deux ans après ces faits, Monsieur Sébastien AJAVON a fait l’objet d’une convocation devant la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (mise en place le 27 août 2018), pour une audience du 4 octobre suivant « pour affaire le concernant ». Il n’a pu avoir ni connaissance des faits qui lui étaient reprochés ni accès au dossier avant l’audience pour préparer sa défense.
Il a immédiatement fait valoir par la voix de ses conseils ses réserves quant à la légalité d’une telle procédure devant une cour qui tente de rejuger l’affaire tandis qu’elle n’est même pas une juridiction d’appel.
Lors de l’audience du 4 octobre 2018, les juges ont refusé aux avocats de Monsieur Sébastien AJAVON tout droit de représenter ce dernier, et de prendre la parole. La Cour a renvoyé l’affaire à l’audience du 18 octobre suivant, exigeant que Monsieur Sébastien AJAVON comparaisse en personne.
Dans ces circonstances, Monsieur Sébastien AJAVON a décidé, sur les recommandations de ses conseils, de ne pas comparaître en personne lors de cette audience, compte tenu des graves irrégularités de la procédure et du caractère absurde et mensonger de l’accusation portée contre lui.
Il donne en revanche mandat, conformément aux règles de droit, à ses avocats pour dénoncer les atteintes à ses droits et les manquements au procès équitable entachant d’ores et déjà l’entière procédure.
Monsieur Sébastien AJAVON se réserve le droit – au regard du déroulement de l’audience du 18 octobre prochain – de faire constater l’instrumentalisation de la justice et les manoeuvres politiques dont il est victime. Il entreprendra ainsi toute action, de nature tant judiciaire que politique, nécessaire à faire garantir le respect de ses droits et sa participation au processus démocratique.

#USLBENIN
#SébastienAjavon
#AffaireCriet

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…