Partager ce Post

Politique

Congrès constitutif du « Bénin en Route », le fiasco d’une coquille vide !

Congrès constitutif du « Bénin en Route », le fiasco d’une coquille vide !

Le palais des congrès de Cotonou a abrité le samedi 19 août 2017, le congrès constitutif de la coalition politique dénommée « Bénin en Route ». A ce congrès toutes les grandes figures de la classe politique béninoise et les principaux acteurs du régime du « Nouveau Départ » ont brillé par leur absence. Annoncée pour être le plus grand regroupement politique de tous les temps, la coalition « Bénin en Route » est composée de partis politiques et de mouvements politiques qui ne sont que l’ombre de leur chef.

En effet, aux premières loges du congrès constitutif, on note la présence d’anciens soutiens du régime Yayi, de dissidents de la coalition des Force cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), d’anciens soutiens de Lionel Zinsou ou de Sébastien Ajavon lors des présidentielles de mars 2016, etc. En claire, des acteurs politiques en quête de légitimité politique. « Bénin en Route » apparaît alors comme une trouvaille de ces acteurs politiques qui espèrent profiter du « soleil » du « Nouveau Départ » pour se faire une place dans l’arène politique du pays.

Sinon, comment comprendre que la quasi-totalité de ces chefs de partis ou de mouvements politiques (une dizaine) qui ont répondu à l’invitation de Jean Baptiste Hounguè ne disposent, a priori, d’aucun actif politique digne. En effet, les formations politiques qu’ils prétendent diriger ne comptent aucun député à l’Assemblée Nationale, encore moins d’élus municipaux et d’élus locaux.

Qu’est-ce que ces acteurs politiques qui n’ont pas pu se faire élire dans leur quartier respectif peuvent donc apporter au Chef de l’Etat qui a pu se faire élire sans le soutien des grands partis politiques ? C’est la grande interrogation qui agite l’opinion publique depuis la tenue du fameux congrès constitutif.

« Bénin en Route », le « Nouveau Départ » s’en démarque …

L’absence des principaux acteurs du « Nouveau Départ » et de ses partis alliés politique au congrès constitutif du « Benin en Route » sonne comme un désaveu du régime Talon à ce projet politique. Selon certaines indiscrétions, le projet « Bénin en Route » n’a pas reçu l’assentiment du Chef de l’Etat et de son conseil politique. « Bénin en Route » qui a s’est donné pour mission d’accompagner le Président Talon le fera certainement sans ce dernier.

Patrice Talon a besoin de soutiens politiques mais pas des clubs électoraux …

2019 est un tournant décisif pour le régime du Président Talon. Elle marquera le début du renouvellement de la classe politique du pays à commencer par l’Assemblée Nationale. Pour ce faire le régime Talon d’instaurer, avec une finesse, la stratégie politique adéquate pour aller à l’assaut de son électorat.

Si ses détracteurs comptent jouer le tableau de la misère du peuple qui s’est accentuée ces 16 derniers mois, le régime Talon quant à lui compte beaucoup miser sur ses réalisations concrètes et un management politique à la hauteur des attaques dont il fera face.

A cet égard, l’heure n’est donc pas au soutien à tout va de regroupement politique au régime Talon mais plutôt à la réflexion qui va précéder l’action. Il ne serait donc difficile de présenter à ce régime, composé de néo-politiques avisés, une association de clubs politiques pour rentrer dans ses bonnes grâces. Jean Baptiste Hounguè et ses amis du « Benin en Route » l’auraient appris à leur dépens.

Source: http://beninwebtv.com/2017/08/congres-constitutif-benin-route-fiasco-dune-coquille-vide/

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…