Partager ce Post

Politique

CONSEIL DES MINISTRES : LE GOUVERNEMENT VEUT FAIRE DES AMANDES DE KARITÉ UNE CULTURE DE RENTE

CONSEIL DES MINISTRES  :  LE GOUVERNEMENT VEUT FAIRE DES AMANDES DE KARITÉ UNE CULTURE DE RENTE

Conseil des ministres  :

Le gouvernement veut faire des amandes de karité une culture de rente

Le gouvernement de la Rupture, depuis Avril 2016, poursuit  ses efforts de redressement de l’économie nationale. Et comme annoncé dans le programme d’actions du gouvernement, le secteur agricole occupe une place de choix dans stratégies de relance économique. Après le coton et les différentes cultures vivrières, c’est le tour des amendes de karité de bénéficier de l’attention du régime en place.
L’agriculture fait partie intégrante des stratégies de relance de l’économie béninoise qui, suite à 10 années de gestion hasardeuse par le régime de Boni Yayi, se trouve dans une situation catastrophique. Selon les statistiques en provenance du Ministère de l’agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, la politique gouvernementale dans ce secteur porte des fruits. En témoigne les hausses de productions enregistrées dans toutes les filières. C’est pourquoi, dans la droite ligne de ses efforts, le gouvernement vient de s’attaquer à la filière karité.
En effet, lors du conseil des ministres de ce mercredi 06 septembre 2017, le conseil a adopté un projet de décret portant conditions de déroulement de la campagne de commercialisation 2017-2018 des amandes de Karité. Sur proposition de la Commission Permanente d’Approvisionnement en Facteurs de Production, de Commercialisation des Produits Agricoles et du Commerce Général, le conseil a fixé le prix des amandes de Karité à 100 FCFA le kilogramme (prix plancher).
Du coté des producteurs, c’est un sentiment de joie qui prévaut. En prenant cette décision, le gouvernement entend stimuler les acteurs à base de la chaine de collecte et de commercialisation. Dans le but d’améliorer la qualité des amandes de Karité et de donner un coup de fouet à la filière, le régime en place a fixé des conditions optimales pour le traitement et le stockage de ce produit. A l’image du coton et des noix de cajou, le gouvernement envisage transformer cette production en culture de rente pouvant apporter de la plus-value à l’agriculture et à l’économie.
Cette décision du conseil des ministres vient visiblement mettre un terme aux accusations selon lesquelles seul le coton intéresse le chef de l’Etat Patrice Talon. Sous le régime du Nouveau départ, ce sont, petit-à-petit, tous les secteurs de l’agriculture nationale qui bénéficieront de l’attention du gouvernement. La révolution verte, tant souhaitée pour l’Afrique, est manifestement en marche au Bénin.

source :https://www.lespharaons.com/conseil-des-ministres-le-gouvernement-veut-faire-des-amandes-de-karite-une-culture-de-rente/

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…