Partager ce Post

Société & Santé

Déguerpissement annoncé au quartier Enagnon à Cotonou : La Rupture en passe de faire de nouveaux sans-abri

Déguerpissement annoncé au quartier Enagnon à Cotonou

Les populations du quartier Enagnon à Cotonou se sentent menacées par l’opération de déguerpissement annoncée par le gouvernement. Pour cause, elles risquent de se retrouver dans les rues sans un endroit où habiter…

D’ici le 30 juillet 2017, le gouvernement de la Rupture entend déloger les populations du quartier Enagnon (Akpakpa Dodomey Gannoukon-Codji). Ce déguerpissement serait motivé par la réalisation des épis sur la côte Est de Cotonou afin d’agir contre l’érosion côtière. Mais, une fois encore, aucune mesure d’accompagnement n’a été prévue par le gouvernement. Il n’y a donc pas de doute. De milliers de personnes se retrouveront encore sans-abri après l’opération de déguerpissement. C’est ce qui justifie d’ailleurs la récente sortie médiatique du Collectif des propriétaires terriens dudit quartier. Quand bien même ces derniers reconnaissent le bien-fondé de l’opération de libération de l’espace public, ils plaident pour que des mesures d’accompagnement soient prises par le gouvernement afin qu’ils ne se sentent comme des réfugiés dans leur propre pays. Si leur vie ainsi que leurs biens sont menacés par l’avancée dangereuse de la mer au niveau de la côte Est de Cotonou, l’Etat devrait trouver une solution qui les épargnerait et non une qui empirerait leur situation. Malheureusement, jusque-là, aucun site d’accueil n’a été aménagé pour accueillir ces prochains déguerpis encore moins des dédommagements inscrits dans le calepin du gouvernement.

Aussi, si, comprennent-elles, les travaux seront exécutés pour cause d’utilité publique, les populations concernées menacent de ne pas vider les lieux tant que le gouvernement n’aurait pas initié une rencontre d’échanges avec elles. Ce qui, d’ailleurs, est raisonnable. Encore que certains propriétaires terriens brandissent déjà une décision de justice connue sous le numéro 14 du tribunal de deuxième degré en 1954 et qui prouverait que des domaines ciblés n’appartiendraient pas à l’Etat. «Ça fait plus de 111 ans que les gens sont ici…»,a martelé le syndicaliste Mètongnon qui appelle le gouvernement à faire preuve d’humanisme. Pour la petite histoire, le quartier AkpakpaDodomeyGannoukon-Codji devenu Enagnon, est occupé depuis les années 1920 par des pêcheurs béninois venus du Mono, des Ghanéens, et des Togolais. Par ailleurs, cette opération de déguerpissement, rappelons-le, s’inscrit dans le cadre du Programme d’actions de protection des côtes initié pour contrer l’avancée de la mer.De toute façon, à la Rupture de jouer !!!

Source: www.benintimes.info

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…