Partager ce Post

Non classé

Élections législatives au Bénin : les mises en garde de la Cedeao contre les fake news en période électorale

Élections législatives au Bénin : les mises en garde de la Cedeao contre les fake news en période électorale

En mission d’information au Bénin, dans le cadre des prochaines élections législatives, une délégation de la Cedeao, conduite par le Général Francis Awagbé Béhanzin, s’est entretenue hier avec les autorités militaires sur les questions de sécurisation des personnes et des biens en période électorale. En marge des échanges, il a mis en garde contre les risques de manipulation et de désinformation de part et d’autre.

Face à la presse ce mercredi 6 mars 2019, à l’issue de ses échanges avec les autorités militaires dans le cadre de la mission d’information de la Cedeao relative aux prochaines élections législatives, le général Francis Awagbé Béhanzin s’est inquiété des risques de manipulation de l’information en période électorale. « Attention à la manipulation ! », a prévenu le commissaire aux affaires politiques, paix et sécurité de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest(Cedeao).

En effet cette question sensible s’est invitée à la discussion  entre le chef de la délégation de la Cedeao et le chef d’état-major général des Forces armées béninoises(Fab), le Contre-amiral Patrick Jean-Baptiste Aho. « Parmi les acteurs ou parties prenantes du processus électoral que nous avons rencontré au cours de notre périple, certains nous ont transmis des images assez préoccupantes concernant des éléments des forces de sécurité et de défense en posture de combat », a confié Francis Awagbé Béhanzin. Cependant, a-t-il ajouté, « un soldat qui essuie des tirs ne peut que prendre des positions pour se défendre ou riposter ».

Dans ses explications le Contre-amiral Patrick Jean-Baptiste Aho s’est attardé sur les circonstances d’intervention des éléments des Fab lors des incidents de Kilibo et de Tchaourou. « Nos soldats sont allés en renfort à la police républicaine qui s’était retrouvée débordée par la violence et l’intransigeance des manifestants », a-t-il précisé avant de déplorer l’usage malsain qui est fait de certaines images sur les réseaux sociaux.

Pour mieux éclairer la lanterne des émissaires de la Cedeao sur la mauvaise foi de ceux qui s’activent à alimenter les médias sociaux de fausses informations, il a cité quelques cas patents. A titre illustratif, l’image d’un supposé militaire ou policier, presque calciné, qui a circulé sur les réseaux sociaux. Les auteurs ont presque réussi à faire  passer l’individu comme un officier qui aurait payé de sa vie sa témérité pour avoir dégagé de la voie bloquée un fétiche. Or, c’est archi faux, a rétorqué le Contre-amiral Patrick Jean-Baptiste Aho.

« L’individu en question est inconnu dans nos rangs. Il n’est ni militaire ni policier. D’ailleurs, selon nos informations, il serait un employé d’une usine de la place où il aurait été victime d’un liquide acide », a détaillé le chef d’état-major général. Pire, a-t-il ajouté, les faits et la photo datent de bien longtemps. Pour le général Francis Awagbé Béhanzin, les explications de la hiérarchie militaire rassurent la délégation de la Cedeao sur le professionnalisme dont a toujours fait preuve les Forces armées béninoises.

 

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…