Partager ce Post

Société & Santé

En vérité : Dantokpa bientôt à Adjagbo !

En vérité : Dantokpa bientôt à Adjagbo !

Excités et brûlant d’impatience que l’initiative voie très vite le jour. Pourtant, pour le moment, nous en sommes loin. Juste à l’étude de faisabilité. Mais, depuis mercredi et l’onction du gouvernement au ministre du cadre de vie de signer le contrat de la réalisation des études de faisabilité avec le cabinet « Semmaris », le projet du transfert de Dantokpa pour Adjagbo aiguise la curiosité.
Bien sûr, l’idée ne date pas d’aujourd’hui. Et donc, l’initiative fortement portée par le régime en place est loin d’être inédite et saugrenue. D’ailleurs, un marché de gros dans le Grand Nokoué pour désengorger celui de Dantokpa fait partie des projets phares du Pag. En plus, Cotonou y gagnera avec une circulation plus fluide. Quant à la commune d’Abomey-Calavi, avec bientôt un marché de haut standing à Adjagbo et un aéroport en gestation à Glo-Djigbé et pourquoi pas des ministères délocalisés, elle ne peut faire que des envieux.
Mais, après tout, le Bénin est un et indivisible. Aussi bien que le développement est transversal. Et, quand la cité dortoir de Calavi, avec les nombreux investissements, se métamorphosera en une zone commerciale, ce sont les localités avoisinantes qui en tireront profit. De toute façon, un Calavi plus urbanisé, c’est une aubaine pour tout le Bénin. Et pour cause, un marché de gros même sans un aéroport, c’est forcément une attractivité en ascendance de la zone et des investissements directs étrangers qui s’y inviteront.
Maintenant, bien vrai qu’à bon escient, la Rupture s’active pour donner un nouveau visage à la commune d’Abomey-Calavi. Toutefois, ne crions pas vite victoire. Car, un marché ne se crée pas. Il s’installe de lui-même. La preuve, si Dantokpa est devenu une référence dans la sous-région, c’est à cause de sa proximité avec Porto-Novo et au-delà, avec le Nigeria. Et quand on sait à quel point Porto-Noviens et Nigérians aiment le commerce, il faut que la rupture prenne toutes les dispositions pour ne pas se fourvoyer dans cette initiative.
Sinon, je vois mal les vendeurs et acheteurs de Dantokpa faire systématiquement le déplacement pour Adjagbo. Aussi, si le gouvernement pense régler le problème du bouchon à Cotonou, il ne fait peut-être que le déplacer.
C’est dire que le rapport du cabinet « Semmaris » attendu dans les six prochains mois est d’une importance capitale. Mais déjà, les 235 Hectares prévus pour accueillir le marché de gros du Grand Nokoué sont déclarés d’utilité publique par le préfet de l’Atlantique. Tellement, le projet tient à cœur au gouvernement que le processus de dédommagement des riverains est d’ores et déjà enclenché. Et puisque la Rupture et son chef se sont lancé comme défi de fermer la page des marchés ruraux, à bon droit, les Béninois se mettent à rêver grand. Alors, un marché plus qu’on ne l’imagine à Calavi avant 2021, moi, j’y crois. Mais, je veux bien voir Angelo DOSSOUMOU

Source :https://www.benintimes.info/societe/en-verite-dantokpa-bientot-a-adjagbo/

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…