Partager ce Post

Société & Santé

HÔPITAL D’INSTRUCTION DES ARMÉES DE PARAKOU : 15 AGENTS CIVILS DÉNONCENT UN « LICENCIEMENT À TORT » ET APPELLENT PATRICE TALON AU SECOURS

HÔPITAL D’INSTRUCTION DES ARMÉES DE PARAKOU : 15 AGENTS CIVILS DÉNONCENT UN « LICENCIEMENT À TORT » ET APPELLENT PATRICE TALON AU SECOURS

15 agents civils dénoncent un « licenciement à tort » et appellent Patrice Talon au secours

Le médecin-commandant Yves DADJO, médecin-chef de l’Hôpital d’Instruction des Armées (HIA) de Parakou est désavoué par le personnel civil. 15 agents dénoncent un « licenciement à tort » dont ils seraient victimes de sa part.

Il s’agit des deux vagues d’agents recrutés en 2011 et 2012 sur autorisation du haut commandement militaire en contrat de deux ans renouvelables une fois avec l’hôpital. Lesdits contrats sont arrivés à expiration le 31 août 2015 et craignant une reconversion automatique en Contrat à Durée Indéterminée, le médecin-chef a dû les libérer. Dans la foulée, l’ancien chef de l’Etat leur accordera 48 heures plus tard, un reversement en Agents Contractuels de l’Etat aux termes du conseil des ministres du 2 septembre 2015. Ces agents sont alors depuis lors à la charge de l’Etat central. Les démarches pour la prise d’un décret d’application n’ont pu aboutir jusqu’à la fin du précédent régime. A l’avènement du Nouveau Départ, un autre dossier a été réintroduit et au niveau du cabinet le Chef de l’Etat en sa qualité de ministre de la Défense aurait donné son aval pour que le dossier soit transmis au ministère du travail et au ministère des finances. Au niveau dernier ministère, le Directeur Général du Budget aurait donné un avis défavorable par rapport à l’aspect financier. Et c’est justement sur cet avis purement technique que se serait basé le médecin-chef pour prononcer leur licenciement collectif le jeudi 31 août 2017.
Pour les agents concernés, il s’agit d’un « licenciement à tort après deux ans de service pour la nation sans le moindre salaire» ; car pour eux étant entendu que leur reversement a été prononcé en conseil des ministres, le parallélisme des formes voudrait qu’il en soit également ainsi pour une éventuelle suite. Désormais au chômage, les 15 agents de l’HIA de Parakou s’en remettent à l’arbitrage du président Patrice Talon, ministre de la défense, afin qu’une solution soit trouvée à leur situation.
Pour notre part, nous poursuivons nos démarches pour avoir le son de cloche du médecin-chef et d’autres responsables indexés par cette catégorie du personnel de l’HIA Parakou

Source :https://www.lespharaons.com/hopital-dinstruction-des-armees-de-parakou-15-agents-civils-denoncent-un-licenciement-a-tort-et-appellent-patrice-talon-au-secours/.

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…