Partager ce Post

Non classé

Incidents à Kilibo : le ministre de la Défense au chevet des militaires blessés

Incidents à Kilibo : le ministre de la Défense au chevet des militaires blessés

Dans l’après-midi de ce jeudi 28 février 2019, le ministre de la Défense, Dr Alain Fortunet Nouatin, s’est rendu à l’hôpital d’instruction des armées du camp Guézo pour apporter le soutien du gouvernement et de son chef, Patrice Talon, aux dix militaires et policiers blessés lors des incidents survenus mardi dernier à Kilibo, une localité située dans la commune de Ouèssè.

48 heures après les incidents de Kilibo et ses environs, le gouvernement a dépêché le ministre de la Défense nationale à l’hôpital d’instruction des armées(Hia) du camp Guézo pour s’enquérir de l’état de santé des militaires blessés. Accompagné pour la circonstance du Haut commandement militaire au grand complet, Dr Fortunet Alain Nouatin a visité les cinq soldats admis en soins intensifs dans les services de l’hôpital  militaire de Cotonou.

Selon les explications du médecin-colonel Félicien Yao Hounto, medécin-chef de l’Hia, ses services ont reçu dix  blessés dont quatre policiers et six  militaires. Parmi eux, on note cinq cas graves. Et si l’on ne déplore aucune urgence chirurgicale, il n’en demeure pas moins, à en croire le directeur de l’Hia, que toutes les victimes ont été criblées de plombs. « Trois patients ont subi une échographie en urgence pour s’’assurer qu’ils n’aient pas de lésion viscérale. L’échographie n’a rien révélé d’anormal », a-t-il précisé.

« La mission que je porte est celle du gouvernement et de son chef, par ailleurs chef suprême des armées. Nous sommes arrivés ici pour témoigner de la solidarité du gouvernement et transmettre le message de compassion du président de la République aux victimes », a confié à la presse le ministre Alain Nouatin. Par ailleurs, au nom du chef de l’Etat, il a publiquement félicité les militaires déployés sur le terrain des opérations pour deux raisons majeures.

D’abord ils ont apporté la preuve de leur efficacité en enlevant en dix minutes chrono tous les barrages érigés sur la voie publique par les manifestants et permettre ainsi à la circulation de reprendre son cours normal. Ensuite, ils ont fait preuve de professionnalisme et d’une grande maîtrise des nerfs en ne cédant pas à la provocation. Au regard de ces faits, le président de la République est fier de ces braves soldats, a reconnu le ministre Alain Nouatin.

L’émissaire du gouvernement n’est pas allé visiter les blessés les mains vides. « Dans de telle circonstance, il n’est pas souhaitable que les malades soient obligés en urgence de sortir de l’argent de leur poche pour acheter des médicaments non disponibles à la pharmacie de l’hôpital », a clarifié Dr Alain Nouatin. Ainsi donc, pour les besoins en achat de médicaments, le gouvernement a laissé une provision d’un million de nos francs. De même, chaque blessé grave a bénéficié d’une enveloppe de 200 mille de nos francs pour ses commodités de confort personnel.

Le ministre Alain Nouatin et sa délégation sont repartis de l’Hia de Cotonou satisfaits et rassurés.

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…