Partager ce Post

Société & Santé

Kemi Seba à son arrivée à Orly en France : «Jamais noyé, juste en apnée»

Kemi Seba à son arrivée à Orly en France : «Jamais noyé, juste en apnée»

L’activiste  franco-béninois kemi Seba de son vrai nom  Stélio Gilles Robert Capo CHICHI a été expulsé du Sénégal dans la nuit du 06 au 07 septembre 2017 et a atterri tôt ce jeudi 07 septembre à orly à Paris en France. En effet, il était sous le coup d’une procédure d’expulsion qui lui avait été notifiée la veille par les autorités sénégalaises.

Pour ce faire, Kemi Seba a dû embarquer malgré lui, hier mercredi nuit sur le vol Corsair SS979, qui a décollé de Dakar à 23h40 et à atterrir ce matin à 7h15  à l’aéroport d’Orly. Contacté par Jeune Afrique peu après son arrivée, Kémi Séba a déclaré : «Jamais noyé, juste en apnée». Selon son avocat Me Koureichi Ba, l’avis d’expulsion lui avait été notifié mercredi « vers 14h [heure locale] ». Aussi, fustige-t-il : « les délais sont très courts, tout est allé très vite ».

Retour sur les raisons de son expulsion…

On se rappelle que kemi seba avait été interpellé suite à un rassemblement « contre la Françafrique » organisé par l’ONG « Urgences Panafricanistes »  le 19 août dernier sur la place de l’Obélisque, à Dakar, au cours duquel Kémi Séba avait publiquement brûlé un billet de 5 000 F CFA pour dénoncer cette monnaie qu’il qualifie de « scandale économico-politique d’ordre colonial ».

Selon l’arrêté d’expulsion n° 16235/MINT-SP/DGPN/DPETV/DPE du 05 septembre 2017 du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo, il est reproché au Président de l’ONG « Urgences Panafricanistes » d’avoir formulé des « propos désobligeants à l’encontre des chefs d’Etat et dirigeants africains et d’envisager de « mener des actions préjudiciables à l’ordre public en appelant à des rassemblements intempestifs sur la voie publique ».

« Je ne comprends pas qu’un président comme le président Macy Sall puisse suivre cette voie de la perte de soi » a affirmé Kemi Seba à son arrivé à Orly en France avant de dénoncer le louange du Franc CFA chanté par certains président des pays. Au sujet de son appel à la mobilisation, il explique que ce n’est pas un combat raciste.

En réponse à l’arrêté  n° 16235/MINT-SP/DGPN/DPETV/DPE du 05 septembre 2017 du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo qui lui reproche d’avoir formulé des « propos désobligeants à l’encontre des chefs d’Etat et dirigeants africains et d’envisager de « mener des actions préjudiciables à l’ordre public en appelant à des rassemblements intempestifs sur la voie publique » Kemi Seba répond :

« Quelle est la désobligeance de parler du fait que nous regrettons que le président Macky soit à l’heure actuelle dans une démarche beaucoup trop soumise vis-à-vis de la France-Afrique. Il est dans une optique de suivre les volontés du gouvernement français, être dans une dynamique de soumission et non pas sur une dynamique d’indépendance…

Je sais que le Sénégal est le pays de Cheikh Anta Diop a quand même rappelé la nécessité de reconstruction, de Cheikh Ahmadou Bamba qui a été déporté parce qu’il luttait contre le colonialisme, de Mamadou Dia, Comment peut-on accepter aujourd’hui que le gouvernement sénégalais suive les directives et les prérogatives du français, c’est quelque chose qui nous inquiète. Je n’ai pas dormi, j’ai beaucoup réfléchi. Ce n’est pas le combat d’un homme mais celui d’une génération, d’un peuple qui ne veut plus vivre dans l’oppression… ».

Source :https://beninwebtv.com/2017/09/kemi-seba-a-arrivee-a-orly-france-jamais-noye-apnee/

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…