Partager ce Post

À la Une / Politique / Société & Santé

L’ADMINISTRATION BÉNINOISE, EST-ELLE UN CANCER POUR LE PAYS ?

L’ADMINISTRATION BÉNINOISE, EST-ELLE UN CANCER POUR LE PAYS ?

Par Florent Dossou

Un fonctionnaire est un agent public nommé dans un emploi permanent et titularisé dans un grade de la hiérarchie des administrations de l’Etat.
Ainsi, la qualité de fonctionnaire est contraire à la notion d’enrichissement dans la mesure où le salaire est lui-même déterminé sur la base du grade et du rang social en tenant compte des charges couramment liées à ces différents statuts.

Dans les principes, un fonctionnaire ne mène pas une activité qui génère un profit personnel. Ce qui fait que dans l’absolu, être fonctionnaire est antinomique à être très riche. L’on ne vient pas dans la fonction publique pour s’enrichir, autrement on s’engage dans le secteur privé.

Notre pays le Bénin est dirigé par des fonctionnaires qui sont plus préoccupés par leur confort et bien être personnel que l’intérêt général. S’enrichir vite, ici et maintenant est devenu le leitmotiv. Se faire corrompre et détourner les fonds publics sont presque devenus la règle et l’honnêteté, l’exception. Les détournements se font sans état d’âme, sans remords.

Plutôt que de s’investir loyalement pour créer des richesses pour le pays et par la suite en tirer quelques avantages, ils ont fait la démarche contraire proche de l’indivision : ce qui appartient à l’état appartient à tout le monde et à personne, on peut donc se servir tant qu’on se trouve dans une position de la faire, comme tout le monde, sinon on est «bête».
On assisté ainsi à la transformation du service public en service privé, permettant ainsi aux cadres béninois de bénéficier de deux salaires : le premier perçu avec le budget national, le second, prélevé sur les citoyens qui sollicitent un service de l’état qu’il leur revient d’assurer justement parce qu’ils sont payés pour cela par l’Etat.

Au Bénin, nous sommes loin de la logique de servir les populations mais plus proches de celle de se servir à la faveur de sa fonction en maximisant ses gains au quotidien si c’est possible. Celui qui détient un poste dans l’administration le transforme en fonds de commerce et « vend » ses compétences aux populations tout en se faisant payer mensuellement par l’Etat.
Aujourd’hui, ces cadres s’associent avec ceux du privé pour soustraire des fonds de leur propre employeur :l’Etat. Voilà comment on aime son pays.

Et c’est Pascal Irénée KOUPAKI qui avait raison quand il dit que « Si le pays est encore pauvre, c’est bien à cause de nos comportements, obstacles à l’efficacité, à la productivité, à l’appropriation des valeurs et donc au progrès ». Il a ajouté que  » ce sont ces comportements et mentalités qui créent des dysfonctionnements, alimentent nos faiblesses et compromettent nos chances de succès. Il en était ainsi hier. Il en sera ainsi demain, sauf si nous nous engageons à reconstruire l’homme béninois ».
Ces comportements ont hypothéqué toute stratégie de développement économique et sociale de notre pays, Crée des manques à gagner considérables pour les caisses de l’Etat, freiné le développement économique et social.

Aujourd’hui, avec le gouvernement en place, une lutte courageuse est engagée contre la corruption et c’est le moment de féliciter et encourager le gouvernement à aller loin dans cette lutte pour décourager ces genres de comportements. Il est temps de mettre fin à l’IMPUNITE qui encourage et généralise les pratiques frauduleuses et illégales qui ruinent l’économie du pays.
Il faut aussi, dans cette lutte, mettre en confiance la JUSTICE en lui garantissant son indépendance et ses pleins pouvoirs sans interférence d’aucune sorte.
Les autorités et les syndicats des travailleurs doivent engager une sensibilisation des cadres sur leur rôle et leur mission cardinale qui est de servir les citoyens au lieu de se servir d’eux pour des gains et avantages personnels.

Le cadre béninois doit être une chance pour notre pays dans notre quête du progrès et non être un boulet, une malédiction.

Source :https://www.facebook.com/florentin.dossou/posts/1907729555905581

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…