Partager ce Post

À la Une / BuzzInterview / StartUp & Business

L’atypique parcours du graphiste-designer Firmin Monyévèdo Tovodounnon

L’atypique parcours du graphiste-designer Firmin Monyévèdo Tovodounnon

CEO de l’Ecole  de graphisme du Bénin (EIG-Bénin), Firmin Tovodounnon est Graphiste Designer et conseiller en publicité et arts graphiques. Autodidacte, il repousse sans cesse ses limites, et, depuis la création de son cabinet et de l’école en 2017, il multiplie ses formations et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Auto-récit d’un optimiste chevronné.

Le graphiste, passion ou résultat d’une formation ?

Le graphiste, c’est ma passion. Je l’avais découverte sous une autre forme lorsque j’étais au cours secondaire. De la 4ème à la fin de mon cursus, j’en étais passionné au point que les 14 février, je faisais des conceptions personnalisées que je vendais à des amis. Plus jeune, je rêvais de faire l’architecture. Compte tenu des moyens limités de mes parents, après mon bac, j’ai fait des études de géographie.

Parallèlement à cela, je me suis inscrit dans des activités culturelles à l’université et je faisais le dessin. J’apprenais la calligraphie et l’art de dessiner à travers les écritures. Jusque-là, je ne savais pas ce à quoi cette formation me servirait. Je me suis lancé dans l’enseignement primaire pour subvenir à mes besoins. De 2009 en 2012, mon manque de temps dû à ce métier m’a permis de comprendre une autre facette de la vie. J’ai par la suite arrêté l’enseignement grâce auquel j’ai appris l’historique de mon pays et les valeurs de la vie.

Firmin Monyévèdo Tovodounnon 2

Comment vous êtes-vous formé par la suite ?

C’est en travaillant dans une agence de communication que j’ai découvert le graphisme. L’année où le Pape arrivait au Bénin, j’ai initié avec mon ami Igor Abodé un projet d’édition de magazine. Bien que n’ayant aucune notion en informatique, nous avions réalisé un document vendu à des centaines d’exemplaire et qui abordait l’historique et le parcours du Pape. Grâce au soutien d’un responsable en communication M. Kowiyou Moussédikou, nous avons réussi ce premier échantillon qui l’a motivé à nous confier la gestion de sa seconde agence spécialisée dans la publicité et le marketing.

Grâce au recrutement de personnel et la prospection sur le terrain, nous avons multiplié le chiffre d’affaires de l’entreprise en trois mois. Pour avoir notre profit, nous profitions des installations de l’agence pour mobiliser des jeunes à vendre des brochures d’anglais et de formules Mathématiques que nous confectionnions. Après ces résultats, nous avons rejoint l’agence principale de l’entreprise, sur la demande du promoteur, avec à la clé, la prospérité de la boîte.

Voulant développer le volet communication de l’agence, il s’est posé le problème de la qualité de la ressource humaine. J’ai donc décidé d’essayer et dans la période, par un coup de chance, j’étais boursier à la faculté et j’ai pu acquérir un ordinateur et me payer des cours en informatique en en Graphisme.

De l’agence de com à la direction de l’école de graphisme du Bénin !

Après deux années au sein de cette entreprise, j’ai remarqué que j’avais du potentiel à faire valoir. Avec mon ami, nous avons démissionné pour créer notre entreprise qui faisait dans du marketing. J’ai commencé ensuite à travailler avec des cabinets et personnalités pour prendre soin de leur image. Mais je ne connaissais pas vraiment les rudiments du graphisme. J’ai beaucoup travaillé avec le coach Marcel EFFON. Il n’était pas graphiste mais il me corrigeait et me cochait beaucoup.

J’ai commencé aussi à travailler avec le coach Patrick Armand Pognon avec lequel j’ai remarqué qu’il me fallait beaucoup plus de professionnalisme. Marcel Effon m’a conseillé un jour d’aller me perfectionner dans une agence plus connue DossART de M. Franck Dossa. J’ai fait un test auquel j’ai brillamment échoué mais j’ai quand même bénéficié d’une formation gratuite de trois mois. C’est au cours de cette formation que j’ai beaucoup appris et compris ce que c’est que le graphisme.

De là, verra le jour, l’Ecole Internationale de Graphisme Bénin (eigb)

Je n’ai pas renouvelé mon stage après la formation parce que ma vision n’était pas d’accumuler beaucoup de connaissances sans jamais les mettre en pratique. Deux semaines avant la fin de la formation, j’ai décidé d’aider d’autres jeunes qui commettent les mêmes erreurs comme moi, dues au manque de formation. D’où, l’idée de démarrer des formations pour mieux valoriser le métier. La première était sur une semaine et elle a suscité l’engouement des participants. Après la seconde, plusieurs personnes ont commencé par solliciter des formations personnalisées ou à longues durées.

J’ai pu louer un local pour mettre sur pieds eigb pour nous spécialiser dans les formations continues. Actuellement, nous organisons des séances de formation de trois mois à six Mois pour les jeunes désirants faire carrière dans ce métier et d’autre de plus coute durée pour les fonctionnaires et autres (chargé de communication, chef projet, journaliste, secrétaires, chef d’entreprise etc… Nous avons environ une centaine étudiants et autres catégories en formation chez nous. Selon le curricula adopté, notre programme de formation Graphiste s’articule autour de 4 axes : la culture générale et le dessin, la formation pratique aux logiciels POA (Photoshop, Illustrator et In-design et autres), la créativité (concevoir et finaliser un projet) et le contexte professionnel. Entre autres, les grandes entreprises MTN BENIN, FIDUCIAIRE D’AFRIQUE et autres nous ont déjà fait confiance pour nos services de formation.

Ces formations sont-elles la capitalisation de vos expériences en enseignement ?

Ce qui m’a motivé à donner ces formations, ce sont les difficultés de formation des désireux et le manque de formation de qualité en graphisme. Les gens ont envie de faire le métier, mais ils n’ont pas la vraie solution. C’est aussi grâce à la technique que j’ai apprise à rapidement faire comprendre les cours aux élèves que j’excelle dans ce que je fais. Même si la personne est adulte, il faut la former comme un enfant. C’est la maîtrise des bases de tout domaine qui fait de la personne, un expert demain.

Que représente pour vous l’art de la communication visuelle ?

L’art de la communication visuelle est au cœur du développement de toutes entreprises, de tout pays et de tout continent. Pour évoluer dans le monde actuel, il faut prendre soin de son image. Et quand on parle de l’art visuel, cela regroupe beaucoup de choses. L’image doit refléter une garantie, une assurance que les gens ont de qui vous êtes. Les entreprises et personnalités béninoises communiquent mal autour de leurs images. La plupart n’a pas encore compris que la bonne gestion de leur identité, augmente leur visibilité et par conséquent renforce leur confiance chez leurs clients.

Quels sont les modules de formation que vous dispensez ?

A l’Ecole Internationale de Graphisme du Bénin, nous enseignons plus le Design Graphique. A Il y a des modules comme le Web Design, infographie, animation vidéo 3D-4D. Le Designer graphique, c’est celui qui conçoit les supports de communication visuelle destiné au web ou à l’impression en combinant image, texte et illustration pour en donner un sens.

Quelles sont vos ambitions à terme ?

Etre le n°1 dans la formation en Design Graphique et dans les métiers de l’image au Bénin et en Afrique francophone. Pour le moment, nous sommes déjà présents au Bénin et au Niger avec en cours des négociations en cours en Côte d’Ivoire, Togo et le Sénégal.

Firmin Monyévèdo Tovodounnon 3

Des conseils à ceux qui hésitent à se lancer dans leur propre affaire ?

Je les exhorte à ne plus avoir peur, d’oser et de briser les règles. Il n’y a pas de limites. Je leur demande également de ne jamais compter sur quelqu’un car personne ne les aidera à développer leurs idées, prendre des engagements, des responsabilités et passer à l’action. La différence entre ceux qui réussissent et ceux qui ne réussissent pas, se trouve dans la mentalité. Ils ne voient pas les choses de la même manière.

Propos recueillis par : Michaël TCHOKPODO

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…