Partager ce Post

Non classé

Le maire de la ville de Bohicon au coeur d’un grand scandale sexuel

Le maire de la ville de Bohicon au coeur d’un grand scandale sexuel

Trois ans après s’être religieusement marié à l’église catholique, Luc Atrokpo enceinte une jeune fille

Choquée, sa femme saisit le tribunal et demande le divorce

C’est connu de tous, le maire de Bohicon a la braguette facile. Toute chose qui fait qu’une fois élu à la tête de la ville carrefour (à l’âge de 30 ans), l’homme au physique d’ours pataud, abuse inlassablement de son statut de personnalité politique en se comportant comme un impitoyable prédateur sexuel. L’un des actes qui frise le mépris qu’il affiche vis-à-vis des règles du mariage religieux, est qu’il nie avoir eu avec *Laurelle Accrrombessi*, une jeune adolescente fiancée à l’époque des faits à un artiste Béninois bien connu dans le plateau d’Abomey, *un enfant hors mariage*. Ce qui porte à 5, le nombre de femmes ayant accouché d’enfants portant le même patronyme que le maire. Joint au téléphone par un de nos confrères, le maire dément catégoriquement la rumeur en avançant qu’il s’agit d’une étudiante qu’il soutient financièrement parce que issue d’une famille pauvre. *Faux*, rétorque Behanzin, le fiancé cocu de la jeune femme qui soutien mordicus le contraire. Pour *Aurélien Soglo*, l’un des chargés de communication officieux du maire, ces accusations, quoi qu’elles révèlent un caractère immoral, rentrent dans le cadre d’une campagne calomnieuse pilotée au sein de l’appareil politique local par de redoutables adversaires. « Certains leaders politiques ont intérêt à ce que Luc Atrokpo ne prenne pas part aux prochaines joutes électorales parce-que craignant qu’il ne fasse ombrage à leur vœu de franchir les portes de la prestigieuse salle du palais des gouverneurs à l’issue des prochaines élections législatives », dixit le chargé officieux à la communication de Luc Atrokpo.

La fille enceinté par le maire de Bohicon

À ces derniers, le cousin de l’ex-maire de la ville de Cotonou rassure qu’il est hors de question que le maire de Bohicon tombe dans un piège sans fin. Pour Aurélien Soglo, toutes ces rumeurs ne sont que l’expression d’un manque de leadership éclairé au sein de l’opposition politique locale, ce qui apparaît comme une campagne calomnieuse contre son mentor qui d’après lui, reste plus populaire que tous ses adversaires politiques réunis. Toutefois, sans les nommer, Aurélien Soglo reconnaît que parmi ces derniers, il y en a qui sont des candidats sérieux à la succession de Luc Atrokpo à la tête de la ville carrefour. Chose évidente, avec cette affaire de mœurs, le maire de Bohicon qui a bâti sa réputation et sa popularité sur la générosité et la croyance religieuse, voit sa cote écorchée par un scandale qui, à long terme, risque de lui coûter des suffrages dans le rang des fidèles chrétiens, évangéliques, célestes et autres protestants avec qui il partage la même foi chrétienne et pour qui la fidélité dans le mariage est la norme et non l’exception. Rappelons que tout ceci intervient à la veille de joutes électorales cruciales, où un poids lourd du paysage politique local semble de plus en plus focaliser l’attention de la jeunesse et des femmes de la ville carrefour.

Par Modeste C. Boccovo, analyste politique, 24 Septembre 2018

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…