Partager ce Post

Politique

Législatives de 2019:QUELLES CHANCES POUR TALON AVEC SOGLO, YAYI, AZANNAÏ, ROSINE ET AJAVON CANDIDATS CHACUN POUR BLOQUER SA ZONE ?

Législatives de 2019:QUELLES CHANCES POUR TALON AVEC SOGLO, YAYI, AZANNAÏ, ROSINE ET AJAVON CANDIDATS CHACUN POUR BLOQUER SA ZONE ?

Par Aboubakar Takou

Aux grands maux les grands remèdes. Ayant compris la logique du président Talon de se jeter corps et âme dans la bataille pour s’assurer une majorité confortable à l’Assemblée nationale en 2019 contre sa survie politique, l’opposition, celle qui a encore les neurones qui carburent, est actuellement en train de se restructurer pour sortir une machine redoutable, capable de mettre en déroute les prévisions de l’animal politique Patrice Talon.

Il se dit que pour verrouiller le plateau d’Abomey et rappeler au président qu’il a pesé dans son élection, Nicéphore Soglo, pour une première fois, est prêt à se présenter aux prochaines législatives dans la 23ème circonscription (Abomey et alentours).

Le même scénario se profile dans le Septentrion. En effet, chez Boni Yayi dans la 8ème circonscription électorale (Parakou et autres), les choses sont désormais claires : barrer la route aux pro-Talon en misant sur Boni Yayi, lui-même. A cet effet, l’ancien Président conduira une liste.

Dans la partie méridionale, la donne n’est pas différente. Les cartes de l’opposition sont distribuées de sorte que les ‘’mouvanciers’’ n’y voient que du feu, de l’Ouémé au Couffo, en passant par la seizième (Cotonou). Les têtes de listes seront des pontes de la politique béninoise.

Il s’agit dans Cotonou et région de la paire Rosine Soglo et Candide Azannaï (comme au bon vieux temps). Dans l’Ouémé, dans un air de revanche, on précise que Sébastien Ajavon et quelques surprises verrouilleront les circonscriptions électorales concernées. Autrement dit, la machine Fcbe-Rb-Restaurer l’Espoir élargie à toutes les autres factions dissidentes de la mouvance, présentera des têtes de pont difficiles à combattre par les hommes du régime.

Plus au Nord dans l’Alibori, Issa Salifou dans un élan de vengeance jettera toutes ses réserves en compagnie de Idrissou Bako et autres pour mettre en déroute Arifari et les siens du bord Talon. Idem pour Atao Hinnouho contre les éléments du Prd fondus dans la liste unique du président Talon.

Tous ces schémas de coalition sont rendus possibles par le management politique actuel et la grogne sociale contre le régime en place qui ne cesse de s’amplifier. On se demande alors, par quel miracle la Rupture pourra réussir l’exploit d’obtenir la majorité tant souhaitée pour conduire ses réformes.

Bien que salvatrices dans le temps, dans ce contexte, elles n’auront même pas la chance de porter des fleurs avant même de sortir des fruits. Le temps joue dangereusement contre Patrice Talon qui devra multiplier dans son camp d’autres éléments génétiquement modifiés comme *Rachidi Gbadamassi* dans le Septentrion pour contrer le tsunami qui s’annonce.

Pour faire sérieux et pratique, ce sera une grosse illusion de penser que la recette Talon pourrait réussir face au Godilla de l’opposition qui grossit de jour en jour en électorat avec le slogan ambiant que ça ne va pas. Que l’argent ne circule pas dans le pays. Le président Talon devra nous sortir de ses tripes un de ses gris-gris qu’il n’avait jamais utilisé en politique pour sauver les meubles. Sinon qu’il est prévu avec ce qui se prépare en face que le marquoir inscrive au décompte final : Mouvance 0, opposition 1.

Source :https://www.facebook.com/aboubakar.takou.9

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…