Partager ce Post

À la Une / News / Politique

Les 6 points clés du nouveau code éléctoral adopté par l’Assemblée Nationale

Les 6 points clés du nouveau code éléctoral adopté par l’Assemblée Nationale

Nouveau code électoral adopté à l’Assemblée nationale, ce qu’il faut retenir :
1.) La caution pour l’élection présidentielle est passée de 15 millions à 250 millions
2.) la caution pour les listes aux législatives est de 10% des frais autorisés pour la campagne soit environ 249 millions par liste
3.) il faut désormais 10% des suffrages exprimés au plan national pour enlever des sièges de députés
4.) les douaniers et les forestiers sont désormais exclus de la compétition à moins de démissionner de leurs fonctions à un an des législatives
5.) l’âge d’éligibilité pour les candidats aux législatives est maintenu à 25 ans
6.) la caution pour les candidats aux élections locales, communales et municipales est de 10.000f (dans l’ancien code c’était à 20.000)

Ce jour , est à marquer d’une pierre noire, car il vient de concrétiser l’argent-roi comme principal déterminant de l’engagement et de l’action politique.
Mettez désormais vos ambitions politiques et vos idées de côté; car sans plusieurs centaines de millions, vous ne serez cantonné qu’au rôle de spectateur, appelé à n’être qu’un potentiel électeur , un membre du cheptel réservé à “fournir”des voix, pour légitimer un simulacre de processus démocratique.

Par ce vote obtenu ce jour, via la majorité mécanique à l’hémicycle, le Bénin se singularise à l’échelle planétaire et fais carrément bande à part.

Malgré les nombreuses mises en garde et la levée de boucliers observée ci et là, la majorité acquise à l’exécutif n’a pas voulu entendre raison.
Est ce en mettant la barre aussi haute , dans un pays parmi les plus pauvres au monde que l’on s’assure de la qualité des potentiels candidats ? Ou sommes nous un pays ayant un ratio élevé de milliardaires au Km2 ?

La questions des candidatures factices ou peu sérieuses, ou du nombre élevé de candidats dits “fantaisistes” (encore qu’il faille savoir qui est en mesure et en droit de juger de la fantaisie d’une candidature ?) est peut être une réalité; qu’il faut travailler à corriger; mais le remède trouvé au Bénin n’est pas le bon et ces parlementaires se sont lourdement trompés et on failli dans leur mission.

En optant pour des montants aussi élevés , qui ne cadrent avec aucune réalité sociologique ou au contexte partisan existant, ces députés font désormais courir le risque d’une ploutocratie au pays.
Les puissances financières et les “télécommandes de l’ombre” choisirons désormais à leur guise le personnel politique du pays. Qui sera docile et totalement acquis à leur cause.

Qui n’a pas d’argent ne pourra désormais avoir son mot à dire en politique.
Adieu aux ambitions de nombreux jeunes et femmes qui souhaitent apporter du rajeunissement et un vent de fraîcheur dans le paysage politique.

Ce à quoi nous assisterons ce sera une vente aux enchères pour les futurs positionnements; ce sera enfin une officialisation de l’OPA des puissances d’argent sur les partis politiques.

Ce texte qui fait une discrimination financiere , corporative, ne sera malheureusement pas révoqué par la Cour Constitutionnelle dont la posture et la neutralité restent discutables.

Ce code électoral pour ma part et sur ces points présentés comme des innovations ne règle rien, il est la simple manifestation d’un désir de règlement de compte; d’une personnalisation évidente et d’une volonté de musellement généralisée.

Ailleurs nous avons vu toute la réticence que l’introduction des parrainages d’élus a pu entraîner dans un pays comme le Sénégal, et observons avec attention ce que cela donnera en fin de processus. Or ces solutions sont encore plus proches des principes démocratiques et ont du sens.

En définitive j’ai l’intime conviction qu’il a plu à un « bailleur de fonds » autrefois dans l’ombre , mais passé désormais au devant de la scène, de rationaliser ses “investissements”. Ainsi il n’aura plus à miser sur une multitude de listes mais uniquement sur une ou deux et s’assurer lors de « joutes électorales amicales » que “ses hommes” couvrent ses intérêts et aillent dans le sens qu’il aurait souhaité.

Vraiment dommage que l’on ai sur ce sujet aussi sensible préféré le passage en force et la non implication de toutes les couches sociales pour un vrai diagnostic et des remèdes réels.

L’histoire retiendra ces noms….. et il arrivera un moment où tout ça sera remis en cause; il ne peut en être autrement.
Je sais qu’il se trouvera des jeunes commis aux basses besognes pour légitimer et défendre ces aspects négatifs qui constituent une régression patente.
A moins d’avoir accepté par intérêt personnel ou par pure fatalité de se résigner à n’être du bétail électoral, ils devraient s’indigner.

Nous ne sommes pas milliardaires, nous ne sommes pas des narco trafiquants, nous ne sommes pas riches par décret, ni des corrompus ayant distrait l’argent public ….. nous sommes nos idées et c’est la seule richesse que nous avons et qui pour nous vaut tout le pesant d’or du monde; ça aucune loi ne pourra nous l’enlever !

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…