Partager ce Post

News

« Les policiers béninois ne sont pas professionnels », le rappeur Tôgbè Yéton après son agression par un policier

« Les policiers béninois ne sont pas professionnels », le rappeur Tôgbè Yéton après son agression par un policier

Lors du match de football du mardi 16 octobre 2018 au stade Mathieu Kérékou de Cotonou, opposant les écureuils du Bénin aux fennecs d’Algérie, les populations se sont rendues massivement au stade pour supporter leur équipe. Dans le même esprit de patriotisme, l’artiste béninois Tôgbè Yéton s’y est aussi rendu avec son staff. Malheureusement, il n’a pas pu assister à la rencontre parce qu’il aurait été agressé par un élément de la police républicaine à l’entrée du stade.

Selon ses propos, à l’entrée du stade pour aller, comme tout citoyen, supporter les footballeurs béninois qui jouaient, la police lui aurait intimer l’ordre de se débarrasser de son mythique masque avant de passer la porte. N’ayant pas obtempéré, un jeune flics se serait jeté sur lui pour le lui enlever de force. Une altercation au bout de laquelle, le masque du rappeur a été endommagé ainsi que ses vêtements. Malgré l’intervention du ministre des sports, le zèle des policiers a pris le dessus et donc l’artiste et son staff ont dû rebrousser chemin et n’ont pas pu suivre le match de l’équipe de leur pays, pourtant ouvert gratuitement à tous les citoyens.

Vexé, en colère et ému de l’humiliation à lui faite par, selon lui, cet élément de la police, le rappeur béninois à controverse et pourtant très adulé de la frange juvénile des béninois, a posté sur son compte officiel facebook, une vidéo dans lequel, il explique les circonstances de son agression et exprime par la même occasion, son point de vue sur le travail de la police  qui, selon lui, est approximatif. « Les policiers du Bénin ne connaissent pas leur travail », a-t-il déclaré en langue locale fon. Des propos lancés comme pour expliquer le manque de professionnalisme dans l’approche des flics béninois de sécurisation et de protection de la population.

« Je n’ai jamais porté la main sur quelqu’un à un concert, je n’ai jamais été impliqué dans une quelconque bagarre, je fais mon possible pour conseiller mes amis et mes fans malgré les étiquettes de dealer, de pervers et autre que l’on me colle… et c’est ce ‘petit policier’ qui veut endommager ce qui me donne à manger », a déclaré l’artiste, qui en a profité pour annoncer la date de son prochain concert, le 23 décembre, où il dit vouloir confier la sécurité à l’armée qui est « très professionnelle » plutôt qu’aux hommes en bleu qui « ne connaissent pas leur travail ».

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…