Partager ce Post

Afrique Actualités

Les togolais iront au référendum pour voter ‘’pour’’ ou ‘’contre’’ le projet de loi de Faure

Les togolais iront au référendum pour voter ‘’pour’’ ou ‘’contre’’ le projet de loi de Faure

Si les députés de l’opposition ont fait la politique de la chaise vide au parlement pour protester contre le texte, la procédure a quand même suivi son cours normal et le texte a  recueilli deux tiers des voix et non les quatre-cinquième requis, le renvoyant de facto à un vote par référendum.

« Selon l’article 144 de la Constitution, le projet de révision constitutionnelle est considéré comme adopté, s’il est voté à la majorité des 4/5e des députés(…). A défaut de cette majorité, le projet de loi, adopté à la majorité des 2/3 des députés composant l’Assemblée Nationale est soumis au referendum », a déclaré Dama Dramani, président de l’Assemblée, en clôturant la séance, ajoutant que “la parole sera donc donnée au peuple pour confirmer ce vote”.

C’est donc partir pour l’avis direct du peuple togolais sur le projet de loi.

Mais que va-t-il se passer ? Les togolais devraient pouvoir exprimer leur besoin par la voix des urnes et décider de la révision de la constitution ou non ; du départ ou pas de Faure Gnassingbé du pouvoir.

Un référendum d’accord, mais pour apprécier le texte qu’ils manifestent pour rejeter ? Il faut dire que l’opposition a refusé de participer au vote à l’hémicycle parce qu’elle proteste surtout contre le caractère non rétroactif de la loi sur la limitation du nombre de mandat présidentiel au Togo.

Pour l’opposition et les manifestants anti Faure, ce dernier doit quitter le pouvoir et ne plus se représenter, laisser libre champ à une alternance certaine. Il n’en est pas question retoquent les partisans du pouvoir qui expliquent qu’on ne peut pas refuser à un citoyen du pays de prétende à la magistrature suprême s’il en réuni toutes les conditions.

Quoi qu’il arrive, si le projet de loi, tel que ficelé est présenté au référendum, le seul qui y gagnerait serai le président Faure car, un ‘’non’’ lui permettrait de se représenter et de présider la destinée du pays autant de fois qu’il pourra, le mandat présidentiel serait sans aucune limite; la victoire du oui lui donnerais aussi la possibilité de se représenter et de faire encore deux autres mandats de 5 ans s’il est à chaque fois réélu.

Le président joue donc à une sorte de jeu de pingpong, jeu qui n’est pas du gout des opposants qui veulent le seul départ de Faure Gnassingbé du pouvoir.

Les manifestants réclament le départ du pouvoir de Faure et l’opposition elle réclame le retour à la constitution de 1992 sans effet de feedback. Ce qui revient à dire que les deux parties, manifestants et opposants ne disent que la même chose mais en différents langages.

Ceci dit, on se pose la question de savoir à quel jeu joue la communauté internationale et surtout la Cédéao qui n mis à part des déclarations semble ne pas vraiment mesurer l’ampleur de ce qui se dessine. Il est très important que les points de divergences soient soit discutés afin de trouver un accord avant un éventuelle référendum.

Source :https://beninwebtv.com/2017/09/togolais-iront-referendum-voter-contre-projet-de-loi-de-faure/

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…