Partager ce Post

Politique / Société & Santé

LITIGE DOMANIAL À COCOTOMEY : LA MAIRIE DE CALAVI AU CŒUR D’UNE VASTE ESCROQUERIE FONCIÈRE

LITIGE DOMANIAL À COCOTOMEY : LA MAIRIE DE CALAVI AU CŒUR D’UNE VASTE ESCROQUERIE FONCIÈRE

La Mairie de Calavi au cœur d’une vaste escroquerie foncière

Julien Honfo, Deuxième Adjoint au Maire de Calavi, Emile Frétus Aguiar, Président de Comité de lotissement à Cocotomey, et  Coco Pierre, Chef Quartier, sont cités dans une ténébreuse affaire  foncière à Cocotomey. Ces derniers seraient descendus marquer une parcelle, forts d’un mandat décerné par la mairie de Calavi, aux fins de renégocier la vente d’un lopin de terre à un acquéreur de parcelle à Cocotomey.

Selon les premières enquêtes, il s’agit d’une énième tentative d’escroquerie en matière foncière. En réalité, les faits remontent à environ huit mois. La victime a acheté auprès de sa voisine, et installée depuis plus de 25 ans dans la vons de la Soneb à Cocotomey, une parcelle recasée portant le numéro d’état des lieux E.L. 1259L d’une superficie de 449m2. Disposant de toutes les preuves, conventions, mutations à l’IGN, levée topographique et documents du Cabinet Planuba, prouvant l’authenticité de la parcelle, la victime s’est dite surprise de recevoir une délégation de la mairie de Calavi, des mois après l’acquisition de la parcelle. Les envoyés du maire Georges Bada, ont fait savoir à ce dernier, que la parcelle achetée ne serait pas celle du vendeur. En lieu et place de son bien, ces pseudo-émissaires du maire Georges Bada, lui proposent une autre parcelle intitulée H en lieu et place de sa parcelle G. En réalité, la parcelle H en question, serait une disponibilité de la Mairie, suite au recasement de la parcelle G appartenant désormais à la victime. Mais, alors que cette dernière a bien vérifié l’Etat des lieux dans le registre de la Mairie avant de conclure la vente, les émissaires lui présentent un inconnu,  montrant ce dernier comme le fils du vrai propriétaire.

Une arnaque tout simplement, car le voisinage alerté ne cesse de confirmer que les pseudo-émissaires sont des experts de la fraude foncière, bien connus des services de brigade de la Gendarmerie de Cocotomey. Ils seraient simplement sur le point de créer une autre parcelle plus petite que la vraie afin de revendre le même bien à l’acheteur qui a déjà conclu une vente légale. Selon les habitants du quartier, cet intérêt soudain de la mairie de Calavi pour une parcelle habitée depuis plus de 25 ans sans problème serait suspect.

Tout porte à croire qu’en dépit des multiples réformes engagées, la mairie d’Abomey Calavi traîne une mauvaise réputation en matière foncière. Alors que les acteurs de la mafia foncière étaient généralement à chercher dans le rang des autochtones et autres indélicats logés dans les cabinets de géomètres, de graves soupçons planent désormais sur certains agents de  la Mairie de Calavi.

Source: www.lespharaons.com

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…