Partager ce Post

Politique

Narcisse Tomety: «Ce qui me dérange, c’est que nous sommes entrain d’aggraver les erreurs du passé»

Narcisse Tomety: «Ce qui me dérange, c’est que nous sommes entrain d’aggraver les erreurs du passé»

L’optimisme du professeur Simon Narcisse Tomety sur le relèvement éthique et moral de notre pays s’est transmué avec le temps et la gouvernance du régime dit du “Nouveau Départ” à une profonde déception.

Interviewé par un canard de la place, le désormais ex directeur de l’École de la Nouvelle Conscience, une trouvaille du ministre Irénée Koupaki lors de la dernière élection présidentielle dit avoir l’impression d’avoir perdu son temps.

“…Oui, j’ai la conviction que j’ai  perdu mon temps; non pas seulement les trois ans passés au niveau de l’École de la Nouvelle Conscience. J’ai quand même un long parcours de militant, ce qui fait quatre décennies, 41 ans” affirme t-il avec une profonde déception en observant le cours des événements politiques du Bénin.

À en croire le professeur Narcisse Tomety, les acteurs politiques de notre pays depuis l’accession du pays à la souveraineté internationale n’ont ni eu de la vision, de l’ambition, du patriotisme, du sens de l’État et du bien commun dans leur gestion respective; ce qui lui donne l’impression que le pays n’a pas bougé et les choses semblent même s’aggraver avec l’actuel régime.

” Quand je regarde tous les combats auxquels j’ai participé, je ne vois pas ce qui a fondamentalement changé dans le cours de l’histoire de mon pays. Ce qui me dérange, c’est que nous sommes entrain d’aggraver les erreurs du passé. Alors, je dis tout ça pour ça? Il faut marquer une pause. Voilà le sens que je donne à cette phrase “avoir perdu mon temps‘” martèle t-il.

Selon lui, le ministre Pascal Koupaki est dans le gouvernement de la rupture à titre personnel pas au nom de la “Nouvelle Conscience”. Si l’ancien directeur de l’école de la nouvelle conscience se sent un peu déçu de son mentor, il n’a pas perdu la conviction qu’il avait de l’homme. ” Je vais vous parler franchement. Vous savez, moi au premier tour, mon candidat c’était Pascal Koupaki. Tout le monde sait comment je me comportais dans ce combat là. Je reste convaincu que la meilleure des candidatures est celle de Pascal Koupaki. Je reste convaincu que c’est le monsieur qui a une certaine connaissance approfondie de ce qu’est l’État, ce qu’est la gouvernance publique et qui savait comment réformer un État;” indique t-il.

Sa déception est d’autant plus grande que cet homme pour qui il avait une certaine admiration qui tend même vers une vénération soit au cœur de la gouvernance actuelle à la place qui est la sienne dans ce gouvernement et que le choses se passent de cette façon.

Pour le professeur Simon Narcisse Tomety, le pays est sur une mauvaise pente et il faut

Source :https://beninwebtv.com/2017/10/narcisse-tomety-ce-qui-me-derange-cest-que-nous-sommes-entrain-daggraver-les-erreurs-du-passe/

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…