Partager ce Post

Non classé

NON-PAYEMENT DES BOURSES AUX DOCTORANTS DES UNB

NON-PAYEMENT DES BOURSES AUX DOCTORANTS DES UNB

Marie Odile Atanasso viole allègrement l’arrêté Année 2017 N•100/ IMESRS/DT/SGM/DAF/REGIE/SA/040SGG17

L’espoir s’effondre au quotidien. Peine,grincement de dents, lamentations, humiliations, où allons-nous ? que va-t-on faire ? …voilà à quoi rime la vie des doctorants, bénéficiaires légitimes des bourses d’études du 3e cycle des Universités Nationales du Bénin dans le cadre de la mise en oeuvre de l’initiative  »appui
aux doctorants » pour suivre leur formation dans les écoles doctorales
des Universités Nationales du Bénin. En effet, depuis l’entame de l’année académique finissante, les doctorants des Universités Nationales du Bénin ont rempli les formalités d’accès aux bourses suite à la prise de l’arrêté année 2017 N•100/ IMESRS/Dt/SGM/DAF/REGIE/SA/040SGG17 portant liste nominative des étudiants bénéficiant d’un
renouvellement d’allocation du Ministère de l’Enseignement Supérieur
et de la Recherche Scientifique, ladite liste étant publiée au journal officiel et dûment signée de La Ministre Marie Odile Atanasso , vu la loi n° 90-32 du 11décembre 1990 portant Constitution de
la République du Bénin.

Mais depuis ce temps, où en est t-on réellement ?

Nulle part ! Si ce n’est que l’enfer permanent dans lequel zig-zaguent, à perpétuité, les bénéficiaires de ce programme d’appui qui dénote un droit légitime revêtu d’inviolabilité. C’est un drame. Une réelle honte pour le gouvernement de la Rupture dans la mesure où il prend un engagement et refuse de l’honorer à temps.

Paradoxe pour paradoxe, pour l’année académique 2015-2016 il reste 3mois des frais d’allocation que l’État doit verser aux doctorants. Pire, cette année 2016-2017, ceux-ci n’ont absolument rien perçu. Même aucun un iota des frais d’inscription et de laboratoire n’est payé à ce jour. Eu égard, les doctorants seront bientôt chassés des laboratoires de recherche pour raison de non-paiement des droits d’exploitation.

Et apparemment, La ministre de tutelle M.O Atanasso se sent imperturbable face à la souffrance insoluble que sa gestion très peu formelle inocule à ses enfants sur le chemin de la recherche scientifique. Puisque maintes fois, plusieurs recours à lui adressés à titre de revendication sont restés sans suite. On peut badiner avec tout, d’accord, mais je me sens révolté qu’on se complaît à badiner avec le monde universitaire, donc la science et la recherche , premier levier inconfortable des formations à l’innovation et laboratoires par excellence de fabrication du capital humain au service du développement durable.

Mme la Ministre, faites quelque chose. vos enfants sont aux arrêts sur le chemin de la recherche. Il urge.

Source: Par Noé Kassius DOTOU

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…