Partager ce Post

Communiqués / News / Politique

Retour héroique du journal « Le Béninois Libéré » de l’influenceur Aboubakar TAKOU

Retour héroique du journal « Le Béninois Libéré » de l’influenceur Aboubakar TAKOU

« Le Béninois Libéré » is back. Aboubakar Takou is back. Deux Héros reviennent sur la scène médiatique béninoise et sont salués par la presse et les influenceurs béninois. Si toute la presse béninoise a applaudi et félicité officiellement le Nouvel Ancien Arrivant, Facebook n’est pas resté à l’écart. Nous partageons ici quelques publications et commentaires d’influenceurs et d’internautes.

Voici le message officiel du kick off de Aboubakar Takou, lui-même, sur facebook

« Bonjour chers amis. Très fatigué d’avoir fini tard la première parution de la reprise, je n’ai pas pu la mettre ici aussitôt. Nous revoilà donc. Merci à vous tous pour les prières. Votre canard est back et est depuis 06 heures dans les kiosques. »

beninois

Sidikou Karimou

Le Beninois Libéré revient en kiosque demain le 09 Juin 2017;Après plus de 6 ans de traversée de désert, la bande à Aboubacar Takou et Éric Tchiakpe renaît de ses cendres tel un phénix.
Les défis sont grands ,les chantiers vastes mais rien d’insurmontable. Demain annonce inéluctablement la fin des scoops sur Facebook et autres réseaux sociaux.
Takou is back.
le célèbre chômeur reprend du service pour nous faire lire à travers les colonnes de son journal tous les secrets cachés de la république.
Sherlock Holmes de retour et déjà la trouille chez nos gouvernants. A tous ceux qui crient leur amour à longueur de journée sur Facebook pour eux le moment est venu de le prouver. Acheter le journal, abonnez vous.
Aux annonceurs insérez vos publicités. Ce sera votre contribution à la vitalité de notre démocratie et l’indépendance de la presse.
Bon vent au journal Le Beninois Libéré
Tous mes encouragements et tout mon soutien

Colince Yan

La Cour Suprême déterre la HAAChe et brise les chaînes aux poignets de  »Le Béninois Libéré »

Aboubakar Takou, Éric Eric Tchiakpe et autres : quelques chômeurs en moins !

Ça ressemblait à une boutade. Un topo trop gros pour être vrai, surtout pour moi qui connais à peu près toutes l’histoire. J’ai cherché et trouvé la bonne source. J’ai touché du doigt. Mes yeux ont confirmé ce que mes oreilles ont entendu : Le Béninois libéré est libéré. Le togolais ( petit surnom de Éric Tchiakpè, Dp du journal), a retrouvé un sourire disparu depuis près de six ans.

Pour la petite histoire…

La légende raconte qu’un jour ordinaire d’un mois ordinaire sous le Changement, le président de la république, Dr. Boni Yayi, arriva à la Marina et commanda sa tasse quotidienne de revue des titres de la presse. On lui lut  »tous » les titres. Il resta pourtant sur sa faim.

– Vous êtes sûrs que vous m’avez livré tous les journaux parus ce jour ?

– Oui, excellence monsieur le président de la république, répondirent en chœur les enfants  »sans cœur » de sa cellule de communication.

– Alors pourquoi ai-je le sentiment qu’il manque un journal ?

Ses collaborateurs se réfugièrent dans un silence suspect. Le président fit mine d’avoir tourné la page. Mais, quelques instants après, comme s’il retrouvait subitement la mémoire, le président de la république s’écria :

– Le béninois libéré !!! Où est le béninois libéré ? Trouvez-moi Le béninois libéré de ce jour ! Et rapidement !

On lui trouva enfin Le béninois libéré. Il lut. Un sourire se dessina sur son visage. Puis, un rictus.  »Appelez-moi ce garçon de Takou ! », fit finalement le président, visiblement en colère…

En vérité, dans sa livraison de ce jour-là, Le Béninois libéré avait fait état de révélations accablantes. C’est pour éviter que le président n’en soit informé que ses collaborateurs avaient jugé bon de soustraire ce journal de a revue de presse faite ce jour-là.

Cet incident fit jaser. Dans tous les ministères et autres grandes structures, elle découla sur un enseignement capital : LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE LIT Le Béninois libéré. Et l’information se répandit comme une traînée de poudre. Depuis ce jour, quand un ministre organisait une activité et voulait s’assurer que le PR en serait informé : le béninois libéré ! Quand il y avait un scandale à dénoncer, une info à porter à l’attention du PR : Le béninois libéré…

Voilà, selon la légende, comment Le béninois libéré, spécialiste de titres à sensation et de formules chocs, devint  »Le journal » le plus prisé de l’univers de la presse écrite…

NB : Le temps de digérer Agou de Abou et de diriger le contenu de quelques bouteilles de béninoise en lieu sûr, je vous reviens pour la suite de ce que je sais sur l’histoire de cet organe de presse unique en son genre.

Mais déjà, je confirme : la Haac a été hachée. Le béninois libéré est libéré. Le chômage a perdu une figure de proue…

Aboubakar Takou est de retour avec les plats de  » Clitoris frit sur la tête » et autres titres sensationnels du genre, dont il détient seul les secrets.

Affaire à suivre !

Giovanni Wilio Clarens

Mon cher #taka vu qu’on a mené ensemble cette lutte victorieuse qui s’est soldée par le come back de ton  »béninois libéré » lol,dis moi où je serre ce soir pour quinze arrose hein… On fait rien avec merci hein,comme on le dit chez nous,dê mon non dé adjigan….
Si non je viens où pour taper ma bière vieux grand frère ?

Frédéric ADOUNVO

C’EST GAGNÉ !!!

LE BÉNINOIS LIBÉRÉ EST LIBRE.
VIVE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION ET L’EXPRESSION LIBRE. Aboubakar Takou force à toi.
Et que vive la lente, très lente justice béninoise.

Aristarque Aliyass Sidi

Félicitations cher TAKOU et son équipe. Seule la lutte paie. Sois derechef le bienvenu « Le Béninois Libéré ». Je vois que ça commence de belle manière. J’ai peur que tu nous abandonne ici avec nos Réseaux Sociaux ton journal en mains on ne lira plus. Ne nous oublie pas hein. Car maintenant plus que jamais les journaux se vendent mieux sur les réseaux sociaux que dans les Kiosques.

Félicitations et courage grand frère… Et surtout je m’excuse pour certains des dérapages et certains de mes prise de position radical.. Bon vent au BENINOIS LIBÉRÉ
Bon vent et plein de succès au journal, «Le Béninois Libéré». Longune vie à son promoteur, Aboubakar Takou.
Ponoukon Athanase congratulation mes amis un cc a Eric sans oublier les autres j’ai à nouveau ou rester là nuit après mes 400 coups n’oubliez pas pintium 1 et aussi si possible celui qui a tout donner au journal notre petit frère Abu long life à vs je vs aime
Takou sera très occupé maintenant. Donc on ne verra plus ici . vive le « béninois libéré « .
félicitations et courage pour le nouveau départ. plein succès à l’équipe et au journal
Jocelin Ogou Le Béninois libéré est vraiment libéré. Bon retour à vous Mr Takou et votre équipe. Nous espérons bien vous lire

Courriers Confidentiels d’Afrique Média

BENIN : « Le Béninois libéré » de nouveau autorisé

La cour suprême du Bénin vient d’autoriser de parution le journal « LeBéninois Libéré », à travers une décision rendue publique ce mercredi. Le journal « Le Béninois Libéré », avait été suspendu depuis le 8 Décembre 2011 par la haute Autorité de l’audiovisuelle et de la communication (HAAC). La décision de suspension de la HAAC fait suite à des écrits qualifiés d’incendiaires dont se serait rendu coupable le journal et susceptible de mettre en difficulté les relations entre le Bénin et les pays membres du Conseil de l’Entente. En effet, dans la parution incriminée, il a été écrit à la manchette : « Conseil de l’Entente : Du vent !» et dans le chapeau, on pouvait lire: « Cotonou a servi hier de cadre à un club d’amis mal élus qui se sont retrouvés pour se féliciter chacun pour sa brillante élection » illustré par les propos des cinq Chefs d’Etat du Conseil de l’Entente. Ce titre a été, aux yeux de la HAAC, d’une gravité particulière « et les expressions employées par le journal sont non seulement grossières, outrageantes, ordurières à l’égard des Chefs du Conseil de l’Entente»

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…