Partager ce Post

À la Une

Rosine Soglo : « j’ai compris que ce pays est rempli de haine, de jalousie »

Rosine Soglo : « j’ai compris que ce pays est rempli de haine, de jalousie »

La doyenne d’âge de l’Assemblée nationale, Rosine Vieyra Soglo est très déçue de l’avènement du régime dit du « Nouveau départ ». Invitée ce Dimanche 11 Novembre 2018 dans l’émission « Sans Langue de Bois » de Soleil FM, elle ne s’est pas montrée tendre avec le chef de l’exécutif qui aurait étalé toute son ingratitude face à celui sans qui, il n’e serait pas ce qu’il est aujourd’hui.

La présidente fondatrice du parti de la Renaissance du Bénin (RB), l’honorable Rosine Vieyra Soglo est l’invitée de l’émission « Sans langue de bois » de la chaîne de radio diffusion « Soleil FM » pour opiner sur l’actualité socio politique du pays. Sans langue de bois, elle a abordé des sujets relatifs au fonctionnement de l’Assemblée Nationale, la procédure judiciaire liée au parti des « Houézèhouè », le rapport des Soglo avec l’actuel locataire de la Marna.

Faisant le point de la situation qui prévaut actuellement entre le président Patrice Talon et la famille Soglo, la présidente fondatrice du parti de la Renaissance du Bénin semble être profondément déçue de « l’ingratitude » dont le premier président du Bénin démocratique est objet de la part du pouvoir actuel.  Selon Rosine Soglo, Patrice Talon n’est pas ce qu’il est aujourd’hui sans son mari, le président Nicéphore Dieu-Donné Soglo. A l’en croire, si le chef de l’Etat est considéré aujourd’hui comme le magnat national du Coton, c’est parce que le président Nicéphore Soglo l’a voulu. Même son élection à la magistrature suprême du pays, semble t-elle affirmée, n’est pas sans implication politique de son mari.

« Si Talon est le roi de Coton, c’est grâce à mon mari Soglo. Parce que c’est en son temps. S’il est à la marina aujourd’hui, c’est aussi grâce à mon mari Soglo parce qu’il ne voulait pas de la France-Afrique« , se désole t-elle.

Pour Rosine Vieyra Soglo, ce qui arrive à sa famille, plus que de l’ingratitude est de la méchanceté. Une méchanceté qui selon ses dires serait l’une des caractéristiques du béninois. A l’en croire, elle a été mise en garde par un ancien ministre de la République quand elle a décidé de revenir au Bénin en 1963. C’est cette méchanceté semble t’elle affirmée qui a poussé des gens à lui arracher le parti politique qu’il a créé grâce à l’appui de l’ancien président ivoirien. « Abraham Zinzindohoué ne peut pas me faire ça. Sa femme est ma nièce. C’est malheureux et c’est honteux. » s’insurge t-elle.

Elle estime que les mises en garde qui lui ont été faites par cet ancien ministre se révèlent de plus en plus malheureusement, montrant le béninois sous son mauvais jour. Elle en arrive à la conclusion que le pays est rempli de haines et de méchancetés. « Quand je suis venu en 1963 au pays, le ministre Akplogan m’a dit de m’apprêter pour tout. Et au finish, j’ai compris que ce pays est rempli de haine, de jalousie. J’ai compris que ce ministre avait raison », dit-elle avec beaucoup de regrets.

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…