Partager ce Post

Non classé

Sanction tous azimut à l’endroit des hommes en arme: Mesure disciplinaire ou pure intimidation ?

Sanction tous azimut à l’endroit des hommes en arme: Mesure disciplinaire ou pure intimidation ?

Sanction tous azimuts au sein des forces de sécurité publique : Mesure disciplinaire ou pure intimidation ?

Par Comlan Hugues Sossoukpè, Influenceur et blogueur

Le conseil des ministres en sa séance du mercredi 2 août 2017, a décidé du limogeage du directeur général de la gendarmerie nationale, le lieutenant-colonel Antoine Dansou. Le même conseil des ministres a décidé d’une mesure de mise aux arrêts de rigueur au Secrétaire général du Syndicat national de la police du Bénin, pour sa supposée légèreté dans l’exécution de la mission de surveillance du domicile de Léhady Soglo.

Avant tout ceci, c’est le Capitaine Shilao qui a déjà écopé d’un arrêt de rigueur pour avoir manqué de réunir les preuves pour confondre Sébastien Adjavon, le Président du patronat béninois. Ces derniers jours, nous avons eu droit à des arrestations intempestives de hauts gradés de la police au motif qu’ils seraient en tenue irrégulière de travail dans l’exercice de leur fonction. Les mis en cause ont fait l’objet d’une sanction humiliante et dégradante au regard de leur rang et de leur niveau de responsabilité.

Ces sanctions consécutives laissent bien d’interrogations et d’inquiétudes au commun des mortels. En effet, depuis la sortie de la période révolutionnaire une telle facilité et une telle fréquence de sanction n’ont plus jamais été observées au sein de l’armée béninoise. L’on est en droit de se demander ce qui se passe au sein de la grande muette.

armée

La situation est d’autant plus inquiétante que le ministre chargé du portefeuille de la défense a démissionné, il y a peu de temps sans passer service. Que se passe t-il au juste? Qu’est-ce qui ne tourne pas rond? S’agit-il réellement d’une stratégie pour discipliner l’armée ? Parlant de discipline, ne s’agit- il pas du corps le plus discipliné de la nation ? Au nombre des réformes envisagées par le nouveau depart, il y a la fusion de la police et de la gendarmerie pour en faire un seul corps de sécurité publique.

On se demande si la manière humiliante et dégradante dont sont traitée nos hommes en uniformes ces dernières semaines ne découlerait pas d’une stratégie pour aller à marche forcée vers cette fusion qui pour ce qu’on sait n’est pas du goût des forces de sécurité publique qui boudent. Ou s’agit-il plutôt d’une stratégie déguisée pour intimider les forces de défense et de sécurité afin de leur faire faire tout ce que l’on désire au mépris de l’article 19 de la Constitution? L’avenir nous éclairera. Comlan Hugues Sossoukpè

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…