Partager ce Post

Politique / Société & Santé

Semblant d’industrialisation au moins au Bénin POURQUOI LE FMI ET LAGARDE NE DEMANDENT PAS DE RELANCER NOS INDUSTRIES TEXTILES EXISTANTES ?

Semblant d’industrialisation au moins au Bénin  POURQUOI LE FMI ET LAGARDE NE DEMANDENT PAS DE RELANCER NOS INDUSTRIES TEXTILES EXISTANTES ?

(Et pourquoi ne pas imposer une tenue Kakï made in Coteb pour tous les élèves et écoliers du Bénin ?)

À bien réfléchir, je me demande si un gouvernement sérieux devrait se réjouir des flatteries des institutions monétaires internationales. Lagarde a fait le déplacement de Cotonou je n’en doute pas parce que nous sommes un des meilleurs élèves du Fmi.

Mon problème ce matin n’est pas d’épiloguer sur le prisme sous lequel les dirigeants du Fmi voient nos dirigeants. Ce n’est pas important. Ce qui importe et qui devrait commencer par faire son petit chemin dans nos têtes de Nègres heureux, est de demander si les recettes et les recommandations de ces institutions monétaires sont sincères, fiables et prometteuses du point de vue développement.

Autodidacte sans qualification précise sur les questions économiques, je ne saurais m’affubler de quelque épithète de connaisseur de quoique ce soit. Mais la connaissance sommaire que j’ai de la vie me dit que la création de la demande induit une offre laquelle passe par la production.

Dès lors, si on considère que les machines quoique obsolètes existent, pourquoi ne pas décréter que les uniformes Kakï du monde scolaire devront dorénavant provenir du label béninois, Coteb et associés ?

Le président Talon qui ne souffre aucunement du courage pour imposer ses réformes peut bien prendre cette mesure patriotique et économiquement viable pour notre pays.

Les médecins du Fmi à nos chevet depuis notre tendre enfance et certainement pour encore longtemps, ne pouvaient-ils pas nous prescrire cette recette de création de la demande pour une offre à notre portée ?

Non ! Tout porte à croire que ces médecins gagnent à ce que notre maladie nous accompagne jusqu’à la tombe sans possibilité évidente de guérison. Sinon qu’on a pas besoin d’un doctorat en économie pour comprendre que la résurrection de nos industries textiles tient simplement d’une petite et très petite décision politique.

Je n’oserai pas envisager que nos forces de l’ordre et les membres de notre armée républicaine soient aussi désormais habillés par ces industries. C’est ce qu’on pouvait souhaiter. Mais les grands sont là et seront même prêts à financer un coup d’État contre le président qui oserait leur retirer ce bifteck de la bouche.

C’est même l’ami et partenaire politique Dakpè Soussou qui tirera une balle dans la tête au président s’il s’amuse à vouloir habiller nos vaillants militaires en uniformes made in Bénin.

Voilà comment on veut se développer sans un minimum de cerveau et d’amour pour notre jeunesse. Et nous sommes tous responsables à commencer par moi-même *Takou* l’imbécile qui croit aider les dirigeants de son pays à rêver sans la procuration occidentale pour notre pays.

Source :https://www.facebook.com/

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…