Partager ce Post

Politique

Situation économique du Bénin : la lecture du FMI de la gouvernance Talon

Situation économique du Bénin : la lecture du FMI de la gouvernance Talon

Une équipe des services du Fonds monétaire international (FMI) dirigée par Norbert Toé, chef de mission pour le Bénin, a séjourné à Cotonou du 13 au 27 septembre 2017 pour mener les entretiens sur les consultations de 2017 au titre de l’article IV et la première revue de l’accord au titre de la facilité élargie du crédit (FEC) qui a été approuvé par le Conseil d’administration du FMI en avril 2017 en faveur de la République du Bénin.

Les entretiens ont porté sur l’évolution économique et financière en 2016 et en 2017, ainsi que sur les mesures nécessaires pour favoriser une croissance inclusive, préserver la viabilité des finances publiques et de la dette, accroître l’efficience des dépenses publiques, ainsi que promouvoir la stabilité et l’inclusion financières. A la fin de la visite, Norbert Toé a publié la déclaration ci-après :

En 2016, l’économie béninoise a résisté aux répercussions négatives d’un environnement extérieur difficile et a connu une croissance de 4 %, avec une accélération attendue en 2017. La croissance économique a été portée par une production agricole vigoureuse, une hausse de l’investissement public et un secteur tertiaire dynamique. L’inflation est restée négative en 2016 et jusqu’à la fin du mois d’août 2017, mais devrait atteindre en moyenne 0,6 % en 2017.

La loi de finances rectificative qui a été approuvée par le Parlement en juillet 2016 a permis de réduire le déficit budgétaire (dons compris) à 6 % du PIB, contre 8,0 % en 2015. Pour 2017, des recettes intérieures supérieures au niveau prévu dans le programme et une gestion rigoureuse des dépenses devraient conduire à un déficit budgétaire inférieur à celui prévu dans le programme. Néanmoins, la charge croissante du service de la dette intérieure nécessite une attention particulière.

La trajectoire de l’assainissement des finances publiques prévoit une réduction sensible du déficit à 1,9 % du PIB en 2019, bien en deçà du critère de convergence de 3 % du PIB de l’UEMOA. Les perspectives à moyen terme restent favorables, avec une croissance économique élevée et une inflation basse dont la réalisation serait facilitée par la mise en œuvre efficiente du Programme d’Action du Gouvernement 2016-21 et le redressement de l’économie nigériane.

En dépit des perspectives économiques favorables, la mission et les autorités conviennent que des défis restent à relever notamment : la priorisation des dépenses publiques favorisant une croissance inclusive et une réduction de la pauvreté ; l’accélération des réformes des administrations de l’impôt et des douanes pour mobiliser davantage de ressources intérieures ; l’accroissement de l’efficience de l’investissement public pour maintenir la croissance attendue à moyen terme, et le renforcement de la gestion de la dette publique pour en préserver la viabilité.

La mise en œuvre du programme appuyé par la FEC reste globalement satisfaisante. Sur la base des données et des informations qui ont été fournies à la mission, tous les indicateurs de suivi du programme (quantitatifs et structurels) qui ont été arrêtés avec les autorités dans le cadre de l’accord sont respectés. La mission encourage les autorités à continuer d’affecter davantage de ressources aux programmes sociaux prioritaires afin de protéger les couches les plus vulnérables de la population.

Le FMI continuera de soutenir le programme de réforme des autorités et, à cet égard, la mission a abouti à un accord sur les principaux objectifs du programme économique pour 2018.

La mission a rencontré le Président Patrice Talon et s’est entretenue avec Romuald Wadagni, Ministre de l’économie et des finances ; Abdoulaye Bio Tchané, Ministre d’État chargé du plan et du développement; Alain Komaclo, Directeur national de la BCEAO, d’autres hauts fonctionnaires, ainsi que des représentants de la communauté diplomatique, des partenaires au développement et d’autres parties prenantes.

Le Conseil d’administration du FMI devrait examiner le rapport des services pour les consultations de 2017 au titre de l’article IV, ainsi que la première revue de l’accord FEC, fin novembre ou début décembre 2017. La mission remercie les autorités béninoises des entretiens fructueux et de leur hospitalité chaleureuse.

Source :https://beninwebtv.com/2017/09/situation-economique-du-benin-la-lecture-du-fmi-de-la-gouvernance-talon/

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…