Partager ce Post

Société & Santé

Supposée escroquerie de parcelles: Fagbohoun serein, livre sa part de vérité

Supposée escroquerie de parcelles: Fagbohoun serein, livre sa part de vérité

L’homme fort de Adja Ouèrè a rompu le silence sur la supposée escroquerie de parcelles qui appelle son nom et qui fait depuis un moment la “UNE” de certaines parutions et objet de commentaires dans les fora.

En effet, interrogé par les confrères de AFRICANEWS, le président du Mouvement Africain pour le Développement et le Progrès (MADEP), Séfou Fagbohoun affirme que “chercher des poux sur la tête d’une personne qui a peu de cheveux que de l’accuser d’escroquerie sur des parcelles dont il dispose des titres fonciers depuis 15 ans”.

Pensez vous que l’on peut faire ou tenter de faire passer pour une escroquerie une opération d’achat de terrain vieille de 15 ans, dont tous les titres fonciers sont en ma possession?“, s’interroge-t-il.

A en croire le président Séfou Fagbohoun, l’affaire qui est agitée dans l’opinion nationale et internationale comme un scandale, est un dossier vidé devant la justice dont la décision est en sa faveur.

Le domaine querellé, selon Séfou Fagbohoun est un domaine sis à “Gbahouété” dans la Commune d’Adja-Ouèrè dont il est le propriétaire par voie d’acquisition. A l’en croire, ledit domaine est un immeuble que l’Etat a acquis auprès de la population de la localité. Ce domaine a été mis à la disposition des sociétés d’état comme l’AGB, la SOTRACOB, l’ASECNA et la Loterie Nationale du Bénin qui y ont érigé en 1976 un complexe agro-industriel.Mais suite à des difficulté de gestion, selon Fagbohoun, les sociétés ont abandonné la ferme. En 1990, une délégation des “prétendus présumés propriétaires” terriens a adressé une lettre au sous-préfet d’Adja-Ouèrè pour solliciter son aide dans la recherche de solutions au problème de la ferme.

Le 15 mars 2002, le conseil consultatif sous préfectoral élargi aux Maires, notables aux sages et aux jeunes s’est réuni; selon les explications du président Séfou Fagbohoun pour se pencher sur la question. La cession de la ferme a été décidé au cours de cette assise et un comité a été mis sur pieds à cet effet.

Le comité a entrepris alors les démarches et a pu m’identifier et j’avais émis des réserves quant à l’acquisition dudit domaine quand on me le proposait. Mais après plusieurs échanges et l’implication des autorités préfectorales, l’accord s’est fait avec lesdits présumés propriétaires et l’autorité sous-préfectorale sur le principe d’une cession de la ferme au promoteur identifié, ce qui a abouti au contrat N° 1A/032/SG-BAD du 02 mai 2002 par lequel la sous-préfecture d’Adja-Ouèrè a parrainé la cession. Ledit contrat a été co-signé par les représentants des collectivités des propriétaires terriens qui ont d’ailleurs été régulièrement dédommagés à partir du produit de la vente du domaine” a exposé le président Séfou Fagbohoun.

Mais à l’en croire, un présumé comité de défense des patrimoines de Gbahouété, profitant de son incarcération en 2006 a orchestré des actes de vandalisme sur le domaine. Une décision de justice en date du 16 Novembre 2007 a condamné les personnes concernées. Cette décision a été entérinée par une autre par l’arrêté de la cour d’appel de Cotonou en date du 16 Avril 2010 et a condamné à 48 mois d’emprisonnement avec sursis et au payement de 42 Millions de FCFA.

“Le 26 Juillet 2012, selon Fagbohounn, les mêmes personnes ont à nouveau saisi le Tribunal de Première Instance de Deuxième Classe de Pobé  aux fins d’annulation de la vente intervenue depuis le 02 mai 2002 et dont je détiens le Titre Foncier. Au terme de cette procédure, les intéressés ont été à nouveau déboutés dans leurs prétentions à travers le jugement N° 003/CM/16 du 04 juillet 2016. Ayant continué leurs actes de vandalisme sur le terrain, ils ont été condamnés au plan pénal pour violences et voies de fait par le Tribunal de Première Instance de Pobé, par jugement N° 021/2FD/2016 du 16 février 2016” a précisé Séfou Fagbohoun.

“En outre, ces mêmes individus ont encore saisi le Tribunal de Première Instance de Pobé qui a rendu, le 02 mars 2017, le jugement n° 003/1PF-17 en date du 02 mars 2017 déclarant irrecevable encore une fois l’action du collectif des soit-disant propriétaires des terres composant la ferme de Gbahouété. Enfin, plus récemment, la Chambre Correctionnelle de la Cour d’Appel de Cotonou a confirmé le jugement N° 021/2FD/2016 rendu par le Tribunal de Première Instance de Pobé le 16 février 2016, à travers son Arrêt N° 256/1CH/17 rendu le 16 Juin 2017” apoursuivi Séfou Fagbohoun.

Mais selon le président du Mouvement Africain pour le Développement et le Progrès (Séfou Fagbohoun), le procureur de la République près le tribunal de première instance de Pobè semble se substituer à ces individus qui lui cherche noise. Selon les explications de Séfou Fagbohoun, “dans une lettre en date du 14 avril 2017, le Procureur Général, saisi du dossier, a donné des consignes fermes au Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Pobé pour faire cesser les troubles qui me sont causés. Mais, en dépit de ces consignes, la situation n’a guère changé. En effet, depuis le 27 Juin 2017, je fais l’objet d’un acharnement sans précédent de la part du Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Pobé, avec l’émission de plusieurs convocations qui me sont adressées, sans que ne soient d’ailleurs précisés ni les motifs, ni l’objet des plaintes sur lesquelles il se base pour me convoquer.” a fait remarquer le président Fagbohoun.

Pour lui, se qui se passe actuellement, ressemble à tout point de vue à une “campagne de dénigrement contre sa personne”. conclut-il.

 Source :https://beninwebtv.com/2017/08/supposee-escroquerie-de-parcelles-fagbohoun-serein-livre-part-de-verite

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…