Partager ce Post

Afrique Actualités / Politique

Zimbabwe : Emmerson Mnangagwa devrait être nommé président par intérim dès mercredi

Zimbabwe : Emmerson Mnangagwa devrait être nommé président par intérim dès mercredi

Au lendemain de la démission de Robert Mugabe après 37 ans à la tête du pays, le président de l’Assemblée nationale, Jacob Mudenda, a confirmé qu’un nouveau chef de l’État serait nommé dès mercredi. Ce poste devrait, sauf rebondissement de dernière minute, revenir à l’ancien vice-président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa.

« Le président du Parlement fera l’annonce demain » mercredi 22 novembre, a déclaré Simon Khaya-Moyo, porte-parole de la Zanu-PF, le parti au pouvoir. « Le vice-président évincé Mnangagwa, que le comité central du parti a adoubé, devrait être celui qui prêtera serment en tant que président pour une période de 90 jours », a-t-il poursuivi.

Selon Khaya-Moyo, Emmerson Mnangagwa se trouvait mardi toujours en exil. Il « devrait rentrer dans les vingt-quatre heures » au Zimbabwe, a ajouté le porte-parole du parti, ce qu’a confirmé l’un de ses proches mercredi matin.

Emmerson Mnangagwa, redoutable sécurocrate surnommé « le crocodile » pour son caractère impitoyable, avait déjà été nommé dimanche président de la Zanu-PF en remplacement de Robert Mugabe, qui l’avait démis de ses fonctions le 6 novembre. Son limogeage, sur fond de rivalité avec l’ex-première dame Grace Mugabe, avait été le déclencheur de la crise ayant conduit à la chute du vieux président de 93 ans.

L’armée appelle à « la retenue »

Si Emmerson Mnangagwa vient à être nommé ce mercredi président pour 90 jours, « il reviendra au Parlement d’élire la personne qu’il souhaite à la présidence jusqu’aux prochaines élections », a précisé le porte-parole du parti. Avant la crise politique, les élections générales étaient prévues pour 2018.

L’armée a appelé mardi les Zimbabwéens à « la plus grande retenue » et au « respect de la loi », alors que la démission de Robert Mugabe suscitait des scènes de liesse dans le pays. « Au vu des derniers développements dans le pays, les forces de défense et de sécurité veulent appeler les Zimbabwéens de tous bords politiques à faire preuve de la plus grande retenue et à pleinement respecter la loi et l’ordre », a déclaré le chef de l’état-major de l’armée, Constantino Chiwenga.

Source: http://www.jeuneafrique.com/495318/politique/zimbabwe-emmerson-mnangagwa-devrait-etre-nomme-president-par-interim-des-mercredi/?utm_source=Newsletter_JA_Actu&utm_medium=Email&utm_campaign=Newsletter_JA_Actu_22_11_17

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…